Sports News of Thursday, 4 May 2017

Source: cameroon-info.net

Azerbaïdjan 2017: Samuel Nlend porte étendard du Cameroun

Le pensionnaire de l’Union Sportive de Douala a été choisi par l’instance faîtière des sports camerounais, pour conduire les athlètes qui prendront part aux Jeux de la solidarité islamique qui démarrent ce 8 mai à Baku, en Azerbaïdjan.

La délégation olympique du Cameroun a son porte étendard pour les Jeux de la solidarité islamique qui démarrent ce 8 mai à Baku, en Azerbaïdjan : il s’agit de Samuel Nlend. L’attaquant de l’Union Sportive de Douala a été élu officiellement par le ministre des Sports et de l’éducation physique. Déjà à Baku avec la sélection nationale de football des moins de 23 ans, c’est à Petit David Minkoumba que le drapeau national a été remis ce mercredi à Yaoundé, avec comme principale instruction, de le rendre à Samuel Nlend, une fois toute la délégation regroupée en Azerbaïdjan. « Recevoir le drapeau de son pays avant une compétition est un grand honneur, un marque d’attention énorme, et surtout un appel à un grand nombre de responsabilités. En retour, nous promettons de donner le meilleur de nous, pour rentrer au Cameroun, avec le maximum de médailles possibles », assure l’haltérophile.

Le Cameroun sera représenté à Baku, par 62 athlètes, répartis dans six disciplines à savoir : l’athlétisme, le football masculin, l’haltérophilie, le handball féminin, la lutte, et le judo messieurs. « Ces disciplines sportives, autant que les autres qui malheureusement n’ont pas été retenues, comptent parmi les meilleures, au regard des performances sportives de haut niveau réalisées par leurs athlètes », souligne Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt. Or, en trois participations à ces Jeux, le Cameroun détient un maigre bilan d’une seule médaille de bronze. Un bilan peu élogieux qui impose aux athlètes camerounais, « plus d’abnégation au travail et plus d’opiniâtreté insiste Bidoung Mkpatt. L’objectif final étant non seulement d’améliorer le nombre de médaille glanée lors de l’édition de 2013, mais davantage, de porter haut l’étendard de notre pays ».