You are here: HomeNews2015 10 02Article 332237

General News of Friday, 2 October 2015

Source: camer.be

90000 étudiants attendent sans fin leurs primes d’excellence


Click to read all about coronavirus →

Nadine Ewane est titulaire d’un Brevet de technicien supérieur (Bts). Elle a obtenu son diplôme en 2014, avec une mention assez-bien. Par conséquent, elle fait partie des bénéficiaires de la prime d’excellence académique accordée par le président Paul Biya aux meilleurs étudiants des institutions universitaires.

Depuis plus de deux semaines, la jeune étudiante dit se rendre régulièrement au ministère de l’enseignement Supérieur (Minesup) pour s’informer de la disponibilité de cette récompense académique qui s’élève à 50 000 Fcfa par étudiant.

Le 28 septembre 2015, c’est dans l’un des couloirs du 9ème étage du Minesup que nous l’avons rencontrée. « C’est depuis la fin du mois d’août que je fais des va-et-vient ici. Et chaque fois, je m’adresse au service du suivi parce qu’on m’a dit que ce sont eux qui s’occupent de la distribution des primes.

Mais à chaque fois que je m’y rends, on me fait savoir que la prime d’excellence n’est pas encore disponible.

Aujourd’hui (28 septembre), c’est le même refrain qui m’a été servi. Et personne ne donne une date exacte à laquelle on pourra toucher cette prime », déclare Nadine, toute furieuse. Un autre étudiant également dans la confusion totale, c’est Michel Arthur Bihiya. Il est étudiant en faculté des Arts, lettres et sciences humaines à l’université de Yaoundé I à Ngoa Ekelle.

Son nom figure sur la liste des étudiants pouvant bénéficier de la prime d’excellence académique de l’année 2014, affichée par l’administration de cette université. Et depuis lors, il attend impatiemment le jour-j. un jour-j qui, tarde malheureusement à arriver.

« Je n’arrive pas à comprendre ce qui se passe. Au cours du mois de juillet, je suis allé me renseigner auprès de la scolarité de l’université, pour savoir quand sera payée notre prime. Là-bas, ils m’ont dit que la liste définitive des étudiants bénéficiaires devait sortir d’un moment à l’autre.

Sauf que depuis tout ce temps, rien n’est fait », explique le jeune homme. Il fait savoir que les années antérieures, à cette période, les étudiants avaient déjà touché leur prime. « Cette situation m’affecte énormément parce que je compte sur cet argent pour acheter mes fournitures académiques », poursuit l’étudiant.

90 000 étudiants bénéficiaires

A l’université de Yaoundé II à Soa, Stéphane Lebon Elanga se plaint aussi du retard qu’accuse la distribution de la gratification accordée par le chef de l’Etat. Habitué à percevoir cet argent en mi-septembre, il est surpris de constater que jusqu’ici, rien n’est dit à propos.

« J’attends cette prime pour compléter et payer mon loyer. Sauf que depuis, on ne fait qu’attendre. C’est vrai que je ne suis pas encore allé me renseigner à l’administration de l’université, mais, d’après mes camarades qui s’y sont rendus, on attend le retour du président de la république.

D’autres disent même que nos primes auraient pris une autre direction qu’on ignore. Nous sommes dans la confusion totale. On espère juste que d’ici le mois d’octobre, les choses vont aller mieux », dit Stéphane. Au ministère de l’Enseignement Supérieur, l’on se veut plutôt rassurant.

D’après un responsable des lieux, « Le payement des primes est imminent. Nous avons déjà en notre possession, la liste des étudiants de toutes les universités devant bénéficier de cette prime. Le compte ouvert à cet effet au ministère des Finances est en train d’être approvisionné. Il ne reste qu’à faire des virements dans les agences comptables de chaque université ».

S’agissant du retard observé dans le payement de cette prime, notre source explique que « Si la prime d’excellence n’est pas encore payée, c’est parce que les agents comptables et les chefs d’université ont suggéré que la date de payement de ces primes soit revue.

Ils ont pensé que le meilleur moment de payement était à la fin du second semestre, ceci pour permettre une fluidité au niveau des caisses et empêcher que les autres activités universitaires ne soient perturbées.

Sauf que jusque- là, il y avait toujours du désordre. Les étudiants qui allaient en rattrapage étaient plus focalisés sur les listes que sur leur examen. C’est pourquoi il a été finalement décidé que les primes soient payées plutôt à la rentrée académique.

C'est-à-dire entre les mois d’octobre et novembre ». Il fait savoir que pour le compte de l’année 2014, c’est près de 90 000 étudiants qui vont bénéficier de cette prime.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter