You are here: HomeNews2019 03 09Article 458128

General News of Saturday, 9 March 2019

Source: Cnanews.com

Affaire Mebe Ngo'o: la distraction de la population se poursuit

Il a fallu cinq jours à Mebe Ngo'o pour finalement être emprisonné à Kondengui.

Au moment où les journaux ont annoncé son incarcération, ses associés haut placés ont négocié à huis clos sa libération du Tribunal Criminel Spécial (TCS). L’homme de Zoétélé a fait une démonstration spectaculaire de force et de relations qui, malheureusement, n’a pas pu le sauver.

Abraham Edgar Alain Mebe Ngo'o est accusé d'avoir détourné des milliards de FCFA lorsqu'il était ministre délégué à la présidence chargé de la Défense dans une affaire désormais connue sous le nom de MAGFORCE. Il a également été ministre des Transports et délégué général à la sécurité nationale (DGSN).

Les enquêteurs ont visité ses maisons et ses centres d’affaires pour faire le point. Sa femme est actuellement à l'hôpital suite à un choc.

Mebe Ngo'o et 3 autres personnes, y compris des hommes en uniforme, ont passé leur première nuit à Kondengui. Les généraux de l'armée et les principaux commandants impliqués dans cette affaire (MAGFORCE) pourraient le suivre en prison à mesure que l'enquête se poursuit.

Mebe Ngo'o a toujours été considéré comme "l'enfant" de Paul Biya, qui pourrait éventuellement lui succéder, mais il a été démis de ses fonctions de ministre délégué à la présidence chargé de la Défense et remplacé par le discret Joseph Beti Assomo. Lorsqu'il était chef de la défense, le convoi de Mebe Ngo'o même lorsqu'il se rendait au travail, était plus qu'un convoi présidentiel.