You are here: HomeNews2019 02 05Article 455595

General News of Tuesday, 5 February 2019

Source: cameroon-info.net

Affaire Momo: Joshua Osih exige la démission de Paul Biya

La polémique enfle, les réactions se multiplient. Joshua Osih a condamné à son tour, les propos tenus par Jean De Dieu Momo sur la communauté Bamiléké et le peuple d’Israël, au cours de l’émission Actualité Hebdo, diffusée le 3 février 2019 sur la télévision nationale, la CRTV.

«Si ces déclarations stupides manifestement dictées par des pulsions identitaires nouvelles et surtout alimentaires, ont une fois de plus refait surface au point de transformer cette interview en un débat nauséabond et funeste, il y a que cette fois-ci, il a de toute évidence touché une corde très sensible en Israël et dans le monde», écrit Joshua Osih dans un communiqué publié le 4 février 2019.

LIRE AUSSI: Arrestation de Kamto: l'ambassade du Cameroun en Belgique sous menace

Le 1er vice-président du Social Democratic Front (SDF) condamne ce qu’il qualifie de «propos détestables et nauséeux». Le député à l’Assemblée Nationale mentionne que «Paul Biya gagnerait à savoir que la République du Cameroun est au-dessus des hommes pris individuellement» et que «les relations diplomatiques entre le Cameroun et l’État d’Israël ne sauraient s’encombrer des propos détestables et nauséeux d’un ministre inconséquent et populiste».

Celui qui est par ailleurs 2è vice-président de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT), appelle à la démission du ministre délégué auprès du ministre de la Justice. «?A défaut de démissionner dans l’urgence M. Jean de Dieu Momo, M. Biya doit démissionner lui-même», exige le candidat malheureux à l'élection présidentielle d'octobre 2018.