You are here: HomeNews2016 03 04Article 360788

General News of Friday, 4 March 2016

Source: Le Courrier

Akono Ze et Joseph Claude Abena contre Biya


Click to read all about coronavirus →

Le maire d’Awaé et le président de la section Rdpc Mefou et Afamba-Est multiplient des initiatives pour saper l’appel de l’élite du département conviant le président de la République à se représenter à la prochaine élection présidentielle.

Depuis que le Cameroun vibre au rythme des appels à candidature de Paul Biya, des langues se délient autour de l’absence de la motion de soutien des fils et filles de la Mefou et Afamba-Est, région du Centre. Selon nos informations, deux personnalités de cette circonscription politique sont mises à l’index : le maire d’Awaé, Jean Marie Akono Ze et le président de la section Rdpc (Rassemblement démocratique du peuple camerounais) Mefou et Afamba Est, Joseph Claude Abena.

D’après des informations puisées à bonne source, alors que tout le gratin politique, administratif et traditionnel met les bouchées doubles en termes de moyens financiers et matériels pour que l’appel au président de la République connaisse un succès retentissant à Awaé- ces deux larrons vont tout entreprendre pour que cette initiative n’aboutisse jamais. En effet, au moment où doit débuter la première réunion préparatoire convoquée par le député Roger Melingui, le 25 février 2016 à Awaé, en présence de près de 500 personnes constituées d’élites intérieures, extérieures, et autres forces vives de ce giron politique, le maire Jean Marie Akono Ze va formellement s’opposer à ce que les travaux ne se tiennent pas. Pour cela, il interdit non seulement l’accès au cercle municipal d’Awaé, mais également à la salle des actes de la mairie de la ville éponyme.

Les militants et militantes seront dès lors contraints de tenir leurs assises à la sous-préfecture, assises qui vont déboucher à la convocation du meeting pour le vendredi 4 mars 2016 cette fois à Esse. Seulement, dans une correspondance adressée au député Roger Melingui, le président de la section Rdpc Mefou Afamba Est Joseph Claude Abena ne fera pas de difficultés pour rejoindre la démarche de son acolyte maire, estimant que ce meeting n’est pas opportun, pour cause de tensions. Une position qui ne va pas leurrer l’ensemble de l’élite. Au contraire, cette attitude va plutôt laisser cours à tout genre de supputations dans les rangs des militants, allant jusqu’à soutenir que le duo infernal ne serait pas d’accord pour une fête en l’honneur du président de la République, président national du parti du flambeau ardent.

Responsables politiques mal élus

Malheureusement pour ces deux responsables, car dans leur entreprise, ils se sont trouvés face à une élite, très au-dessus d’eux, et prêts à contrer toutes velléités des forces néfastes. C’est ainsi que dimanche 28 février 2016, s’est tenue une autre réunion préparatoire à Awaé pour le grand meeting du 4 mars prochain à Esse, concertation qui a connu la présence des élites des 5 arrondissements Mvele. Fait marquant, ce jour, tous les maires du département ont répondu par leur présence, seule absence, celle de Jean Marie Akono, maire de Awaé étaient aussi présents tous les présidents de sections Rdpc, comme s’ils se sont passé le mot d’ordre de boycott, Joseph Claude Abena a également brillé par son absence. Les 12 chefs de groupement, les 122 chefs de village témoins conviés n’ont pas manqué de condamner avec la dernière énergie la démarche de ces militants du dimanche qualifiés de subversifs.

Mieux, Il se murmure dans le sérail que leurs manœuvres ne seraient pas des faits anodins. Les mauvaises langues prétendent à cet effet que, ces deux mousquetaires verraient d’un mauvais œil la candidature de Paul Biya lors de la prochaine élection présidentielle de 2018. «Joseph Claude Abena qui est par ailleurs le frère cadet de feue Catherine Abena, ancienne secrétaire d’Etat aux Enseignements secondaires n’est pas connu pour son sens du service et du dévouement dans les tâches à lui confiées au sein de l’administration. Dans le Rdpc, il a été mal élu récemment lors des opérations de renouvellement des bureaux des organes de base, justement parce que le travail qu’il a abattu est relativement en deçà des attentes placées en lui.

S’agissant de Jean Marie Akono, il sait que ses démêlées avec la justice sont loin d’être terminées. Il n’est pas exclu que ces deux personnes veulent faire parvenir un message au chef de l’État. Et lequel donc ? », S’interroge un fervent militant du Rdpc dans l’arrondissement d’Awaé. Pour l’heure, le comité d’organisation de cette manifestation est à pied d’œuvre pour que le grand meeting prévu dans la ville d’Esse se tienne le 4 mars 2016 avec la présence annoncée du ministre, secrétaire général du Comité central du Rdpc Jean Nkueté.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter