You are here: HomeNews2018 02 01Article 432145

General News of Thursday, 1 February 2018

Source: http://www.unhcr.org

Ambazonie: le HCR condamne l’extradition de Ayuk Tabe et Cie

Le HCR, l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés, a appris avec une vive inquiétude le retour forcé par le Nigeria de 47 Camerounais, qui ont été remis aux autorités camerounaises le 26 janvier 2018.

La plupart des personnes en question avaient présenté des demandes d'asile. Leur renvoi forcé constitue une violation du principe de non-refoulement, qui constitue la pierre angulaire du droit international des réfugiés.

Les retours ont été effectués malgré les efforts du HCR et son engagement auprès des autorités.

Le HCR rappelle au Nigéria ses obligations en vertu de la loi internationale et nigériane et exhorte le gouvernement nigérian à s'abstenir de renvoyer de force les demandeurs d'asile camerounais dans leur pays d'origine.

Nous exhortons également le gouvernement du Cameroun à veiller à ce que le groupe soit traité conformément aux lois et aux normes relatives aux droits de l'homme.