You are here: HomeNews2017 10 02Article 422336

General News of Monday, 2 October 2017

Source: Journalducameroun.com

Après les sécessionnistes et le RDPC, le SDF organise sa marche


Click to read all about coronavirus →

Le président régional du Sdf pour le Littoral entend ainsi dénoncer les interdictions de manifestations souvent prononcées par les autorités à l’encontre des partis d’opposition.

L’Honorable Jean Michel Nintcheu a annoncé ce 30 septembre que le Sdf organisera un grand meeting dans les prochains jours dans la ville de Douala. Dans le communiqué publié à cet effet, le député du Wouri laisse entendre que cette décision fait suite au fait que le ministre d’État, Laurent Esso, ait été autorisé à organiser une marche dite de «soutien aux institutions» dans les artères de la ville de Douala ce dimanche, pour le compte du Rdpc.

« Le SDF Littoral dénonce avec la dernière énergie cette attitude discriminatoire des autorités administratives de la ville qui, sous le fallacieux prétexte de risque de troubles à l’ordre public, avaient mobilisé d’importants moyens sécuritaires pour interdire le meeting suivi d’une marche que le parti projetait d’organiser le 04 mars dernier et qui avait pour unique objectif l’éducation et la sensibilisation au fédéralisme, » affirme Jean Michel Nintcheu, qui prend à témoin l’opinion nationale et internationale sur « la partialité outrancière et irresponsable » des autorités administratives de la ville de Douala.

Pour lui en effet, les sous-préfets, préfets et gouverneurs travaillent à la solde du Rdpc, le parti politique au pouvoir. Ce qu’il justifie par l’empressement avec lequel les autorités administratives ont donné la permission aux partisans du pouvoir, contrairement au refus catégorique que ces mêmes autorités réservent aux demandes des formations politiques de l’opposition.

Pour rétablir l’équilibre, Jean Michel Nintcheu promet que le Sdf descendra dans la rue, pour dénoncer cette gouvernance à géométrie variable. Les différentes articulations de ce meeting seront communiquées en temps opportun, conclue-t-il.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter