You are here: HomeNews2015 07 07Article 327620

General News of Tuesday, 7 July 2015

Source: La Nouvelle Expression

Barrage de Memve’élé: Menace de grève sur le chantier


Click to read all about coronavirus →

Les chinois bloquent encore la négociation. Malgré les amendements apportés au procès-verbal par la partie chinoise, la négociation reste toujours grippée.

Le mot d’ordre annoncé pour le 05 Juillet 2015 reste encore valable jusqu’à ce jour. La partie chinoise ayant opté pour un dialogue de sourds.

Ce 06 Juillet 2015,deuxième acte du processus de négociations qui a repris dans le bureau du Secrétaire Général des services du Gouverneur de la Région du Sud en présence de Mme Antoinette Ikouan T, présidente du Syndicat Confédération Camerounaise des travailleurs et des responsables de Sinohydro, n’a pas connu de suite favorable après environ trois heures d’échanges. La partie chinoise ayant comme au premier jour de négociation, exigée que le procès-verbal dont ils ont d’ailleurs apporté quelques rectificatifs soit une fois de plus traduit en chinois.

Pour des questions techniques, les tractations se sont déportées dans les services de la Délégation Régionale du Travail et de la Sécurité Sociale du Sud. Là encore malgré la bonne foi de la présidente du C.C.T qui a accepté les modifications apportées au procès-verbal à son insu, Mr Shio, responsable des ressources humaines du bureau Cameroun de Sinohydro qui gère ce dossier depuis le début de la crise, est resté ferme sur sa décision, claquant la porte de la salle de réunion à deux reprises.

Demandant que lui soit remis le procès-verbal pour traduction et donne rendez-vous dans 24heures pour la validation finale du document. Face à cette situation de blocage, le Délégué a fait savoir aux protagonistes, qu’en tant que médiateur, ce n’est pas à lui de prendre la décision finale et a appelé la partie chinoise à prendre ses responsabilités. A la présidente de la C.C.T, il a rappelé que les négociations sont encore en cours donc pas de grève.

Selon certaines sources proches de Sinohydro, Dieudonné Bisso, directeur du projet Memve’élé jouerai un jeu trouble dans cette affaire qui pourrait si rien n’est fait entraver le bon déroulement de ce projet gouvernemental. Les mêmes sources indiquent d’ailleurs que son représentant est attendu dans les prochaines heures à Ebolowa. Dans cet imbroglio, le flou persiste au niveau des responsabilités des uns et des autres.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter