You are here: HomeNews2019 02 28Article 457429

General News of Thursday, 28 February 2019

Source: Cameroon-info.net

Construction du marché Congo : une société Américaine évincée du projet

La Communauté urbaine de Douala a résilié le contrat de la Southwest International Construction Corporation (SiCC), pour la construction d’un espace marchand aux normes internationales de 1400 boutiques sur le site du marché Congo à Douala, pour «défaillance».

Déjà poursuivie par les acquéreurs dans le cadre du projet de construction des logements sociaux à Yassa dans l’arrondissement de Douala 3e en gestation depuis 2010, la Southwest International Construction Corporation (Sicc) vient de perdre le contrat de construction d’un espace marchand moderne, selon les normes internationales, de 1400 boutiques sur le site du marché Congo à Douala. Cette structure Américano-camerounais a été éjectée du projet, par La Communauté urbaine de Douala pour « défaillance », au lendemain de l’incendie qui a consumé environ 150 boutiques de cet espace marchand, dans la nuit du 23 au 24 février 2019.

Initié après un énième incendie survenu dans ce marché en juillet 2012, les travaux avaient été lancés en 2013 par la SICC, qui avait annoncé la livraison de l’infrastructure dans deux ans, ensuite en 2017, pour finalement reporter en 2018. Une échéance qui n’a pas été respectée. Ce chantier, tout comme celui des logements sociaux, n’a enregistré aucune avancée visible. Dans le projet immobilier, les acquéreurs des logements ont avoué avoir déjà versé environ un milliard F Cfa à cette strcture, qui de son côté, justifie le retard par des difficultés financières.

Le nouveau marché Congo devait disposer 1400 boutiques, 200 toilettes, un parking pouvant accueillir 120 véhicules, deux guérites pour gardiens, un poste de police, 16 bacs à ordures et un système de vidéosurveillance. Un projet qui devait coûter près 7 milliards F Cfa. Au terme des travaux, la Sicc devait exploiter le site pendant une période déterminée avant de confier la gestion à l’Etat représenté par la Communauté urbaine de Douala. La construction du marché Congo devait générer 1000 emplois directs pendant la phase de construction, et près de 171 emplois permanents à la fin des travaux.