You are here: HomeNews2015 12 12Article 348235

Crime & Punishment of Saturday, 12 December 2015

Source: carmer.be

Déliquescence : Il casse la maison familiale


Click to read all about coronavirus →

Comment et pourquoi Alfred Tounoudjou a mis a sac un studio dans la concession familiale ce jeudi matin10 décembre 2015 .

Il était environ 9h 45 mn  lorsque Alfred Tounoudjou, 39 ans, père de plusieurs enfants a fait irruption dans la concession dans laquelle sa sœur aînée, Irène Sidonie Ndjabun occupe un appartement. «Qu’est-ce qe tu veux faire sur ce studio»,  a-t-il questionné d’emblée à sa sœur sans même bonjour. Il se tient sur le seuil de la porte et dans le salon, je suis en compagnie de mes deux filles cadettes qui le regardent, surprises. A trois reprises, il repète sa question, puis il profère des menaces, parce qu’aucune refection ne sera faite dans cette maison que Landry Ngassa, notre neuveu va occuper.
Selon Alfred, à 34 ans, Landry vadrouille partout, il n’a pas de local où il peut vivre pendant que je vais installer un locataire dans un sutdio appartenant à la famille. On a attribué une chambre dans la case en bois qu’il n’a jamais pu aménager pour y vivre, lui dis-je. Dans la foulée, je lui fais savoir qu’en sus, le même Landry perçoit le loyer d’une boutique qu’il ne partage avec personne, «il a au moins le minimum pour vivre». Il semble que ces propos l’ont irrité à un tel point qu’il a couru chez lui prendre un hache, avec laquelle il a défoncé les battants en bois de la fenêtre du studio, en cassant les vitres au passage. La grille a résisté parce qu'elle est métal. Ensuite il s’est rué sur le battant en métal de la porte d’entrée, qu’il a arrachée.

En ce qui concerne les autres volets en boi, il n’a pas pu les enlever mais il a emporté chez lui la porte en métal. Parce que «nous somms tous des enfants de Yimga Anne», a-t-il lancé en s’éloignant. Alfred habite dans une maison familiale dans la même concession à 20 mètres de là, et il peut s’introduire chez sa soeur sans sommation. Il ne  peut pax courrir après un studio alors que qu’il a tout un terrain que son père lui a légué depuis sa mort et sur lequel il n’a rien pu faire jusqui’ici, ai-je rétorquée. Car il devrait investir sur cet immeuble au lieu de courrir après des broutilles. Il fait tout cela au nom de Landry, a t-il réitéré en vociférant toutes sortes d’insanités.

Landry que j’ai joint par téléphone et qui est arrivé dans les minutes qui ont suivies ne peut plus vivre dans cette maison depuis qu’il sait la destination du loyer qui sera perçu. Car cet argent sera utilisé pour nourrir notre neveu Cyril Zanga, fils de notre défunt frère Armand Tounoudjou qui est incarcé à la prison centrale de Kodengui depuis le mois de juillet 2015. Selon Alfred, il s’y est rendu cette semaine même. Mais c'est faux, une soure que j'ai jointe par téléphone à Kodengui a interrogé Cyrille qui n'a jamais reçu de visite d'Alfred.  Tous ses autres oncles et tantes l'ont abandonné pare qu'il est têtu, et il a déjà coûté cher à la famille .

Mais lequel d’entre nous n’a pas bénéficié de l’attention et des largesses de notre mère ? Alfred est l'un de ceux qui continuent à être entretenus. C'est encore lui qui a perçu une somme d’1,400 millions de Fcfa d’une boutique qu’il a dilapidé on ne sait comment. C’est cette même mère et ses sœurs et frères qui ont remboursé cette somme à monsieur Ivo.  Puisque c’est encore avec l’argent du loyer de la Boutique, et des appuis de quelques membres de la famille que sa victime a été désintéressée.

A en croire Landry, Alfred est venu lui demander d’aller aménager dans le studio il y a trois jours seulement, et il lui a exposé la situaiton dont je lui avais fait part. Alfred a dit en septembre dernier, devant madame Eliane Moutcheu, assistance sociale au service social de Messa, commune de Yaoundé II, qu’il me ferait la guerre désormais.

Depuis plusieurs semaines, sa fille aînée Léandra Yimga dors chez moi, j’ai laissé faire parce que je savais que cet acte n’est pas anodin. Toute la journée d’hier, sa concubine et mère de ses enfants, Nelly Kouantchoua a  fait plusieurs tours dans ma maison. le plus surprenant, c’est qu’elle est même restée avec nous pendant plus d’une heure en soirée. Elle ne l’avait pas fait depuis le mois de septembre, date à laquelle son compagnon m’avait agressé, avec l’accord de nos autres frères et sœur utérins.Selon les confidences d'Alfred en août derinier, son beau-père, Monsieur Léa Tognia, lui a même conseillé de me faire sortir de la maison avant toute chose.   

Par ce canal, je voudrai dire à madame Toko née Paho Tounoudjou Pulchérie Solange, à Madame Bokop Ngoubeyo Albertine, à Ouandjou Jean Bonfils et à Alfred, que nos intérêts sont ailleurs, pas dans des querelles futiles pour un studio ou une boutique. Je n’ai jamais demandé à notre génitrice de me signer un quelconque papier chez un notaire ou un huissier ou dans un commissariat comme monsieur Merlin Bokop le leur a confié.Maman est encore en vie, ils pourraient le lui demander. J’avais pourtant le temps et les possibilités, mais ce qui me préoccupait et me préoccupe encore, c’est la santé de cette vieille dame de 86 ans qui est soumise aux actes de persécutions de ses propes enfants au soir de sa vie.

Je constate avec beaucoup de tristesse qu’ils ont entre les mains les germes de notre destruction  à tous. Dieu seul va nous sauver.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter