You are here: HomeNews2019 02 28Article 457411

General News of Thursday, 28 February 2019

Source: camerounweb.com

Détention de Kamto: la leçon de Felix Tsisekedi à Paul Biya

Tandis qu'au Cameroun, les presidents de partis politiques, leurs alliés et leurs militants et sympathisants sont enfermés et leurs bourreaux promus à des postes, pendant que l'armée tire sur les manifestants à main nue qui sont par la suite enlevés sur des lits d'hôpitaux et déportés à Yaoundé, la République Démocratique du Congo avec son nouveau président Félix TSHISÉKÉDI donne une leçon de démocratie au Cameroun.

C'était hier lors d'un point de presse, le fils d’Étienne TSHISEKEDI a manifesté son besoin d'instaurer une vraie démocratie dans son pays. Ainsi, il a révélé que trois colonels, qui avaient ordonné de tirer sur des manifestants peu après son élection, ont été arrêtés et seront jugés. Il a promis la libération de tous les prisonniers politiques et la fermeture des cachots où on enfermait les opposants.

Il a souligné que les opposants ont le droit de marcher et seront encadrés par les forces de l'ordre et les médias d'État leur seront ouverts. Il a par la suite ordonné à tous les partis d'opposition de tenir leurs réunions sans arrestations ni intimidations de la part de la police.

Une belle leçon démocratique qui parle au pays d'Afrique subsaharienne comme le Cameroun, le Congo, le Tchad, le Togo etc.