You are here: HomeNews2015 07 20Article 328302

General News of Monday, 20 July 2015

Source: Cameroon Tribune

Des diplômes pour la 10e promotion de l'Ecole supérieure internationale de guerre de Yaoundé


Click to read all about coronavirus →

Levée des couleurs simultanée des 21 nations représentées à l’Ecole supérieure internationale de guerre de Yaoundé (ESIG) au cours de cette année, au rythme de l’hymne national du Cameroun.

La grande innovation de la cérémonie d’hier à Simbock à Yaoundé, a immobilisé le ministre délégué à la présidence de la République chargé de la Défense (MINDEF), Edgard Alain Mebe Ngo’o, l’ambassadrice de France au Cameroun, Christine Robichon et l’ensemble des invités.

Le rituel militaire et républicain, bref mais solennel, rappelle « la nature militaire de l’ESIG, mais surtout le contexte où la paix est menacée. Il traduit aussi la volonté de maintenir la paix et la stabilité dans tous ces différents pays », a expliqué le commandant de l’école, le général de Division Esaïe Ngambou.

Cette première phase terminée, la cérémonie s’est ensuite déportée dans l’amphithéâtre, où les 45 officiers stagiaires de la 10e promotion ont reçu leurs diplômes : le Brevet de l’enseignement militaire de second degré et le master II.

Quelques minutes auparavant, 16 prix ont été décernés aux stagiaires les plus méritants dont sept prix pour les meilleurs travaux, huit prix spéciaux et le prix d’excellence attribué au lieutenant-colonel Ngolo Ngomba du Cameroun.

Le MINDEF s’est félicité de la qualité de l’enseignement délivré par l’ESIG, unique école francophone de formation de l’élite militaire en Afrique subsaharienne. Edgard Alain Mebe Ngo’o a noté que l’ESIG a « amorcé une vitesse de croisière ». Il a donc félicité son commandant et le staff pour l’ambition et la quête permanente de l’excellence. En outre, il a saisi l’occasion pour faire le point sur la situation sécuritaire au Cameroun : « La secte Boko Haram est toujours présente quoi qu’affaiblie, mais a gardé une grande capacité de nuisance.

La menace a suivi une mutation vers des attentas kamikazes. Le chef de l’Etat rassure les compatriotes de garder la sérénité mais d’être vigilants. Tout est mis en œuvre pour que la paix sociale soit préservée au Cameroun ». L’ambassadrice de France a dit toute la détermination de son pays, partenaire majeur dans la mise en place et le fonctionnement de l’ESIG, à œuvrer pour doter cette école de nouvelles infrastructures.

Christine Robichon a aussi promis que tout sera fait pour établir une équivalence entre les diplômes de l’ESIG et ceux de l’Ecole de guerre de Paris, institution partenaire. La rentrée de la 11e promotion est prévue le 6 septembre prochain. 51 stagiaires sont attendus.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter