You are here: HomeNews2015 05 11Article 323590

Crime & Punishment of Monday, 11 May 2015

Source: Cameroon-Info.Net

Des élèves en possession de chanvre indien à Ebolowa

Les éléments du commissariat du 1er arrondissement de la ville d’Ebolowa ont effectué une descente musclée au Lycée bilingue de ladite ville le mardi 05 mai 2015, suite à une dénonciation du proviseur de cet établissement qui souhaitait faire embarquer un groupe d’élèves installés à l’arrière des bâtiments en train de jouer au jeu de carte avec mise communément appelé «ndjambo».

Parvenu sur les lieux, près du terrain de football du lycée bilingue avec quelques collègues, l’Officier de police principal Wari Ngange par ailleurs 2ème adjoint au commissaire du 1er arrondissement a surpris les élèves dénoncé la main dans le sac, en pleine séance de « ndjambo » en tenue de clase et aux heures de cours.

Certains réussiront à escalader le mur d’enceinte de l’établissement et prendre la poudre d’escampette, tandis que d’autres, moins chanceux, seront épinglés par les policiers. C’est à ce moment que l’attention de l’officier de police principal sera attirée par un sac de classe auquel s’agrippait l’un des élèves arrêtés. Une fouille du sac révèlera à l’intérieur, la présence d’une importante quantité de chanvre indien.

Conduits au commissariat à cause des jeux de hasard qui sont interdit dans l’enceinte de l’établissement scolaire, le propriétaire du sac de classe, le nommé Claver Eboko Amougou, élève âgé de 20 ans et fréquentant la classe de 1ère, sera exploité sur l’origine du chanvre indien en sa possession.

Il révèlera aux policier que c’est depuis l’âge de 14 ans qu’il consomme et vend régulièrement du chanvre, qu’il se ravitaille auprès d’une vieille dame handicapée habitant le quartier Nko’ovos derrière le complexe Don Bosco.

Une descente à Nko’ovos en compagnie du jeune Claver Ekobo permettra alors aux policiers de mettre la main sur la nommée Léonie Mengue, qui sera interpellé en possession d’un stock de chanvre indien conditionné dans du papier ciment en petites prises pour être facilement écoulé sur le marché.

Revenu au commissariat, la dame dira ne rien savoir de son fournisseur, auprès de qui elle se contente d’effectuer ses achats pour ensuite livrer de nombreux clients fidèles dont le jeune Claver Ekobo.

Ce dernier quant à lui, a tenu à ajouter à l’attention du 1er adjoint au commissaire, qu’il n’a jamais vendu du chanvre au lycée, ni donné de prise à ses camarades qui ignorent tout de son business.

Les deux trafiquants Léonie Mengue et Claver Ekobo Amougou ont été gardé à vue dans les cellules du commissariat du 1er arrondissement d’Ebolowa en attendant d’être présenté au parquet. Des dispositions ont été prises afin d’arrêter le fournisseur qui n’habiterait pas dans la ville d’Ebolowa.