You are here: HomeNews2015 07 31Article 328903

General News of Friday, 31 July 2015

Source: Cameroon-Info.net

'Des membres du SCNC seront désormais surveillés de près'


Click to read all about coronavirus →

Les membres du Southern Cameroon National Council (SCNC), parti sécessionniste qui revendique l’indépendance de la partie anglophone du Cameroun le 1er octobre de chaque année seront désormais surveillés de près.

Cette mesure qui rentre dans le cadre du plan de la lutte contre la secte islamiste Boko Haram a été prise par le Gouverneur de la Région du Sud-ouest, à l’issue de la réunion de sécurité qu’il a présidée le 28 juillet 2015 à Buea. A en croire Bernard Okalia Bilaï, cette décision a été prise pour éviter toute infiltration terroriste au sein de ce groupe.

Toujours concernant la lutte contre la secte islamiste qui cause de nombreux dégât dans la partie septentrionale du pays, le gouverneur a également prescrit le contrôle systématique de tous les usagers à l’aide d’un détecteur de métaux, pour sécuriser les marchés de sa région.

Les utilisateurs de ces espaces marchands subiront des contrôles stricts journaliers et sont tenus d’avoir toujours en leur possession leurs pièces d’identité. Dans le domaine du transport, l’ancien préfet du Département du Wouri ordonne la fermeture des ports de Limbé, de Tiko et d’Idenau dès 18h, désormais.

Les conducteurs de moto ne pourront plus exercer au-delà de 21 heures. C’est l’heure qui a aussi été prescrite pour la fermeture des bars qui opèrent dans la région. Les églises qui font le vacarme dans la nuit seront systématiquement fermées. Le numéro 1 de la région demande aussi l’identification de tous les enfants qui se baladent seuls dans les rues.

Tout en leur demandant de collaborer avec les forces de sécurité pour dénoncer toute présence suspecte dans leur environnement, Bernard Okalia Bilai conseille aux populations de son territoire de commandement d’avoir avec eux leurs cartes nationales d’identité, où qu’ils se trouvent. Il entend utiliser tous les moyens en sa possession pour faire appliquer toutes ces mesures sécuritaires. Les forces de sécurité ont d’ailleurs été chargées d’y veiller.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter