You are here: HomeNews2018 12 31Article 453208

General News of Monday, 31 December 2018

Source: ecomatin.net

Epervier: Sylvestre Ngouchinghé accusé d'avoir détourné 32 milliards

La gestion financière est donc peu orthodoxe au sein de la société Congelcam. Le mastodonte des importations de poisson du Cameroun, qui détient presque le monopole dans ce secteur fait partie des structures qui ne font pas bonne presse dans le rapport 2017 de la Commission nationale Anti-corruption (Conac).

Selon la structure en charge de la lutte contre la corruption au Cameroun, sa mission de vérification des faits de fraudes douanières et fiscales a noté des transferts irréguliers de capitaux, des pratiques de corruption et de détournement de deniers publics à la société Congelcam.

LIRE AUSSI: Solde générale: à Bamenda, une prostitué coûte 400 FCFA

De ces faits, la Conac reproche à Congelcam et directeur général, le détournement de deniers publics à hauteur de plus de 32 milliards de FCFA.

Outre la société Congelcam, la mission de vérification de la Conac note également des irrégularités dans les opérations d’indemnisations des victimes des travaux de l’aménagement de la voie d’accès Ouest de la ville de Douala.

Ces irrégularités portent sur des paiements en espèces des indemnités de montants supérieurs à 500 000 FCFA aux bénéficiaires, des paiements par des personnes non habilitées, l’assignation à la Commission de paiement d’un mandat non prévu par les textes réglementaires.

De même qu’un paiement indu de plus de 67 millions de FCFA, la non-restitution d’une somme de plus de 60 millions de FCFA indûment collectée et le détournement de plus de 250 millions de FCFA. Soit un total de plus de 377 millions de FCFA détournés dans les opérations d’indemnisations des victimes des travaux de l’aménagement de la voie d’accès Ouest de la ville de Douala.