You are here: HomeNews2019 01 16Article 454105

General News of Wednesday, 16 January 2019

Source: journalducameroun.com

Etoudi: voici comment Paul Biya nomme ses ministres

Le chef de l’Etat camerounais commence par établir une liste des ministres qu’il souhaite débarquer de son gouvernement ; tel que l’explique un ancien secrétaire général de la présidence de la République.

« D’abord il faut savoir que c’est le Président qui décide d’un remaniement ou non. C’est le Président qui vous indique qu’il a décidé de remplacer tel et tel ministre. Il peut même ajouter que telle personnalité doit remplacer telle autre. Il peut aussi vous indiquer le profil général qu’il recherche pour remplacer le sortant. Il ne vous demande pas votre avis ». Cette précision est de Jean Marie Atangana Mebara, Secrétaire général de la présidence de la République (SGPR) d’août 2002 à septembre 2006.

LIRE AUSSI: Développement: Paul Biya marginalise le Nord et l'Extrême-Nord

Dans son livre « Le Secrétaire général de la présidence de la République au Cameroun. Entre mythes, textes et réalités », paru en 2016 aux éditions L’Hamattan, cet ancien très proche collaborateur du chef de l’Etat dévoile les mécaniques, mais aussi les logiques qui régissent un remaniement ministériel selon Paul Biya. Lui qui en tant que SGPR, a participé à la formation de trois gouvernements : avril 2003, décembre 2004 et septembre 2006.

« Ce qu’il convient d’abord de savoir, c’est que le Président de la République lui-même tient un carnet dans lequel il relève les noms des hauts fonctionnaires et personnalités qui avaient attiré favorablement son attention par différents rapports », révèle Jean Marie Atangana Mebara ; qui précise que « le Président BIYA ne décide pas de remplacer un ministre au pied levé. Il prend le temps d’y réfléchir, des mois durant. Quelques fois, il aura attiré l’attention de la personne concernée, une ou maintes occasions auparavant, directement ou indirectement ».

Consultations

L’ancien SGPR explique que le président Paul Biya, lorsqu’il a décidé de remanier son gouvernement, commence systématiquement par une liste de ministres qu’il souhaite débarquer. « Comme pour les autres remaniements, il commence par me donner les noms des personnalités devant sortir du gouvernement », écrit-il. C’était le cas en 2003, lorsque Paul Biya procède à un remaniement. « En avril 2003, le Chef de l’État avait décidé de remplacer deux ministres, celui chargé des Sports et celui chargé des Postes et Télécommunications », rappelle l’ex-SGPR. Il s’agissait respectivement de Ismaël Bidoung Mpkwatt et de Maximillien Nkoue Nkong’ho.

Ils seront remplacés par Siegfried Etame Massoma et Antoine Zanga. Après s’être rassuré que ce remaniement préservait les équilibres et avant que le décret ne soit signé, Paul Biya instruit son proche collaborateur « de recevoir les deux personnalités et de les consulter formellement ».