You are here: HomeNews2019 02 04Article 455468

Business News of Monday, 4 February 2019

Source: ecomatin.net

Fibre optique: Nexttel Cameroun sollicite les israéliens

Rapports tendus entre la Camtel, la Cameroon Telecommunications et le Groupe Viettel S.A, propriétaire de la marque Nexttel. Le réseau de téléphonique de l’opérateur vietnamien connaît depuis quelques semaines de graves perturbations. Un communiqué de la direction générale de Viettel Cameroun fait état « de perturbations répétées de son réseau….dues à la rupture intempestive et répétée de la fibre optique… ». Fibre optique gérée par la Camtel. Clarification de Viettel Cameroun S.A: « cela ne relève nullement de son fait ». Viettel Cameroun S.A, bénéficie de la fibre optique Camtel depuis 2014. Le service connaît malheureusement de réguliers dysfonctionnements. Pour y remédier, l’opérateur vietnamien a opté pour une des dispositions palliatives.

Viettel Cameroun S.A s’est attaché les services d’un nouvel opérateur technique. L’israelien Gilat Telecom. Qui, d’après la Direction générale Viettel S.A, va « résoudre de façon définitive ces désagréments regrettables« . C’est en août 2018 que la firme israélienne Gilat Telecom noue ses premiers contacts avec Nexttel Cameroun, le 3ème opérateur mobile au Cameroun, pour la fourniture des services haut débit 4G dans le pays.

"Malgré l’effectivité du projet de câble sous-marin à fibre optique reliant la ville camerounaise de Kribi à celle de Fortaleza au Brésil, sur un linéaire de 6000 kilomètres avec une capacité de 32 térabits par secondes, le service de fibre optique Camtel demeure qualitativement insuffisant".

LIRE AUSSI: Pont sur le Ntem: le Cameroun et la Guinée Equatoriale à couteaux tirés

Filiale locale du Vietnamien Viettel revendiquant, en fin mars 2018, 4,5 millions d’abonnés et 3,6 millions d’utilisateurs actifs, Nexttel, présent au Cameroun depuis 2015, a été le premier opérateur à se voir attribuer une licence 3G dans le pays, mais qui connaît manifestement de sérieux problèmes d’implémentation. Ce sont 5600 km de fibre optique à poser sur l’étendue du territoire à travers le Cameroun. La première phase du projet prévoyait le raccordement des dix capitales régionales du Cameroun. A ce jour, déjà 4000 kilomètres de fibre optique ont déjà été posés. Malgré l’effectivité du projet de câble sous-marin à fibre optique reliant la ville camerounaise de Kribi à celle de Fortaleza au Brésil, sur un linéaire de 6000 kilomètres avec une capacité de 32 térabits par secondes, le service de fibre optique Camtel demeure qualitativement insuffisant. D’où le recours à un second partenaire technique.

Rappelons qu’en termes de pénétration, Nexttel Cameroun enregistre 38% de parts de marché. Nexttel revendique un portefeuille de 4,5 millions de clients. Selon des récents chiffres rendus publics, l’opérateur emploie 1000 personnes, dont 94% sont des nationaux.