You are here: HomeNews2018 02 01Article 432058

Crime & Punishment of Thursday, 1 February 2018

Source: 237actu.com

Garoua Boulai : deux trafiquants d’ossements humains aux arrêts

Les deux jeunes hommes sont actuellement gardés à la légion de gendarmerie de l’Est à Bertoua pour des investigations approfondies.

Selon le récit du quotidien le Messager en kiosque ce 30 janvier, Les nommés Idriss Bachirou, né vers 1998 à Garoua-Boulaï et Youssoufa Aliou, né le 16 avril 1993 à Mbonga sont actuellement en exploitation et gardés-à-vue à la légion de gendarmerie de l’Est.

Accusés de trafic d’ossements humains, ces deux individus ont été conduits à Bertoua, après leur interpellation à Garoua-Boulaï, ville frontalière avec la République centrafricaine, située à l’entrée Nord du département du Lom-et-Djèrem.

Selon l’Adjudant-chef Housseni Gomse, commandant de la brigade de gendarmerie de Garoua-Boulaï qui a appréhendé ces deux suspects, « c’est depuis quelques mois que la ville de Garoua-Boulaï est en émoi, parce que des cimetières sont profanés de part et d’autre par des inconnus. Après avoir été saisie à plusieurs reprises par des plaintes, la gendarmerie s’est mise au travail et le résultat de nos investigations a abouti à l’arrestation de ces deux individus »

Les deux suspects ont été présentés à la presse et au public lundi 29 janvier 2018, à l’esplanade de la légion de gendarmerie de l’Est, avait en leur possession un carton chargé d’ossements humains qu’ils s’apprêtaient à écouler sur le marché.