You are here: HomeNews2015 12 16Article 348908

General News of Wednesday, 16 December 2015

Source: carmer.be

Gouvernance : Nganou Djoumessi en mode vidéo


Click to read all about coronavirus →

Le Mintp a organisé hier une vidéo-conférence avec les délégués régionaux des travaux publics des dix régions du pays.

Original ! C’est ainsi qu’un délégué régional a qualifié la vidéoconférence présidée hier par Emmanuel Nganou Djoumessi, le ministre des Travaux publics (Mintp), en liaison avec les délégués régionaux des travaux publics des dix régions. Evaluant les causes des retards dans le respect des délais des projets d’infrastructures et le pilotage irrationnel des projets, le Mintp s’est appesanti sur les difficultés enregistrées dans la mise en oeuvre des projets et de la réalisation du réseau routier au Cameroun.

Au cours des travaux en vidéoconférence avec ses collaborateurs, il est revenu que plusieurs dysfonctionnement empêchent de conduire avec efficacité les projets d’infrastructures. Ce sont entre autres, le laxisme et les problèmes liés à la sensibilité des acteurs impliqués dans la mise en oeuvre du projet, la réception et réalisation tardive du cantonnage camer.be, les problèmes de suspension et de reprises fantaisistes des travaux, le non respect des clôtures des marchés, les limites du manuel de 2007, les querelles entre le ministère des Marchés publics et le Mintp, etc.

Pour mettre un terme à cette cacophonie, Jean Lambert Tchoumi, le directeur général des infrastructures au Mintp a affirmé qu’ « il est bon que tous les acteurs soient au courant des procédures. Le manuel de procédures mis en place en 2007 doit être actualisé ; nous recevons des demandes de prolongation deux ou trois mois après la fin  des délais, ce qui n’est pas normal.»

Plusieurs délégués régionaux ont précisé qu’il était nécessaire de « remettre sur la table » tous ces problèmes afin rechercher l’efficacité dans la mise en oeuvre des projets d’infrastructures. Emmanuel Nganou Djoumessi a indiqué qu’une circulaire qui rend obligatoire la réalisation des étapes de chaque projet sera bientôt adressée à chaque délégation. Il a particulièrement insisté sur la nécessité de respecter le tableau de bord, un outil de gouvernance, de performance et de suivi qui fait désormais partie de la gestion des projets. Pour le Mintp, l’objectif recherché est de conduire par ordre chronologique, les acteurs de mise en oeuvre, de mettre en relief les phases de formation et de montage, de conception et d’exécution des travaux.

« Il faut diffuser mieux propager les manuel des procédures », a-t-il martelé. Le délégué régional du Littoral s’est réjoui du tableau de bord proposé par le Mintp mais a  insisté sur la nécessité de respecter le format A2, plus facilement exploitable à son niveau.
 

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter