You are here: HomeNews2018 04 08Article 436994

General News of Sunday, 8 April 2018

Source: jeuneafrique.com

Héritage: les Muna et le partage de Salomon


Click to read all about coronavirus →

En février, Ama Tutu Muna, ex-ministre des Arts et de la Culture, par ail¬ leurs proche de Laurent Esso, le garde des Sceaux, a assigné en justice ses deux frères: Akere Muna, candidat à la présidentielle d'octobre, et Bernard Muna. Leur reprochant la gestion de l'héritage de leur père, Salomon Tandeng Muna, elle réclame un partage des biens et sa nomination en tant que coadministratrice de cette succession, aux côtés d'Akere. Ce dernier n'y est pas opposé. « Elle est dans son droit. Ce partage n'a jamais été fait en raison d'un contentieux fiscal, en cours de règlement, explique l'ancien bâtonnier à JA. Mais la famille aurait préféré qu'il bénéficie aux petits-enfants.»

À la mort de leur père, en 2002, les enfants Muna avaient désigné leur aîné, Daniel, comme administrateur unique de la succession. Selon eux, tous les héritiers étaient réunis pour signer le jugement d'hérédité, ce que conteste aujourd'hui Ama Tutu Muna. La nomination de Daniel a ensuite été entérinée, en août 2002, par un tribunal de Douala et notifiée à chacun, sans être contestée. En 2009, à la suite du décès de Daniel, Akere Muna a été désigné administrateur unique. Sa sœur n'avait, dit-il, jamais protesté jusqu'à ce mois de février, date à laquelle il a été informé de sa démarche.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter