You are here: HomeNews2015 05 11Article 323535

Crime & Punishment of Monday, 11 May 2015

Source: Cameroon Tribune

Huit braconniers aux arrêts à Mbang

Ils ont été appréhendés avec un butin de 200kg d’espèces protégées, lors d’une opération coup de poing bouclée le 6 mai.

La lutte contre le braconnage vient d’enregistrer un point positif dans la région de l’Est. Huit braconniers ont été mis aux arrêts, le 6 mai, à Mbang, dans la Kadey.

C’était au terme d’une opération coup de poing initiée par la délégation régionale des forêts et de la faune de l’Est dans ce département connu pour sa forte réserve faunique. Ces braconniers ont été aussitôt conduits à la prison principale de Batouri, où ils attendent d’être fixés sur leur sort.

La mission conduite par Alain Patrice Azemté Mbomo, chef du service régional de la faune et des aires protégées au MINFOF/Est, s’est donc principalement déployée dans la zone forestière de Mbang du 30 avril au 6 mai 2015.

C’est la recrudescence de la viande de brousse dans les étals, qui a mis la puce à l’oreille de l’équipe d’éco-gardes, qui ont été appuyés par les éléments du BIR de Ketté. Le duo a écumé la forêt à la recherche des braconniers avec au bout du compte un résultat jugé appréciable par Djogo Toumouksala, délégué régional du MINFOR/Est.

Car en plus des braconniers appréhendés, 200 kg de viande de brousse ont été également saisies. Ce butin est constitué d’espèces entièrement protégées comme l’éléphant, le pangolin géant et le céphalophe, classées en catégorie A.

Dans la foulée, la mission a aussi saisi sept motos, 25 munitions, quatre armes de fabrication artisanale et dix machettes. L’ensemble a été acheminé à Bertoua. Pour ce qui est de la viande de brousse, elle a été vendue aux enchères publiques, à la délégation régionale des forêts et de la faune, le 6 mai.

Pour Djogo Toumouksala, ce genre de mission va s’intensifier dans d’autres zones de l’Est aux potentialités fauniques établies. Surtout en cette période où l’actualité d’Ebola n’est plus brûlante. Ce qui fait croire aux braconniers que la vigilance est en baisse. Ils n’ont qu’à bien se tenir, prévient notre interlocuteur. L’enjeu final est de protéger la faune.