You are here: HomeNews2017 02 25Article 406272

General News of Saturday, 25 February 2017

Source: cameroon-info.net

L’UNDP tient son 6e congrès à Yaoundé


Click to read all about coronavirus →

Certains militants disent attendre qu’à la sortie de ce 6ème congrès, que le parti politique redevienne autonome, pour mieux défendre ses intérêts lors de la Présidentielle 2018.

Ce samedi 25 février 2017, a lieu le congrès de l’Union Nationale pour la Démocratie et le Progrès (UNDP). L’évènement le 6ème du genre qui va se tenir au Palais des Congrès de Yaoundé, pour le quotidien Le Jour édition du 24 février 2017, n’est pas dénué d’enjeux même s’il s’agit d’une rencontre statutaire. Outre la «certaine crise déclenchée par Célestin Bezigui» précise le quotidien, il y a aussi l’élection Présidentielle de 2018, des sujets pour lesquels les militants du parti de Bello Bouba Maigari attendent un certain nombre d’actions de la formation politique.

L’autre sujet qui n’est pas le moindre pour lequel la plupart des militants rencontrés par le quotidien ont émis des vœux, c’est l’alliance qui existe entre le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC) le parti au pouvoir et l’UNDP. A en croire ces militants, cette alliance ne bénéficie en aucune manière à leur formation politique. «Nous avons été fragilisés par l’alliance avec le RDPC. Nous délégués du Nord allons pour demander que la plateforme avec le RDPC soit dissoute et ensuite engager un plan de conquête du pouvoir», a déclaré dans les colonnes du journal Alhadji Aliou membre du comité central de l’UNDP. «Nous ne savons pas si nous sommes vraiment de l’opposition ou de la majorité présentielle. Depuis 1997, nous se sommes plus jamais allé à une Présidentielle. Or nous nous battons avec le RDPC pour les législatives et les municipales. Donc il faut qu’on clarifie cela. Un coup vous êtes amis, ils connaissent vos secrets, et le lendemain vous devenez concurrents, c’est impossible», a déclaré un militant de l’UNDP visiblement fâché.

Toujours dans le sillage des attentes des militants, pour d‘autres ils veulent voir la génération de Bello Bouba Maigari passer le témoin à la nouvelle génération. «Nous avons comme attente principale le changement de cap et le remplacement du président national. Après 25 ans il a fait ses preuves. L’heure de l’alternance a sonné», a déclaré Mouhamadou Nassourou membre du comité central de l’UNDP.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.