You are here: HomeNews2015 07 31Article 328907

General News of Friday, 31 July 2015

Source: CameroonWeb/ dailyindependentnig.com

Le Nigeria et le Cameroun auront une nouvelle frontière avant décembre

Le Président Nigérian Muhammadu Buhari et son homologue Paul Biya du Cameroun ont convenu d'œuvrer à l'achèvement de la démarcation de la frontière terrestre entre le Nigeria et le Cameroun avant la fin de l'année. C’est ce qu’indique le communiqué conjoint publié jeudi à l'issue de la visite officielle de M. Buhari à Yaoundé.

Quinze ans après la décision de la Cour internationale de justice (ICJ) concernant la démarcation de la frontière entre le Cameroun et le Nigeria, les Nations Unies et les gouvernements des pays concernés effectuent des progrès dans la démarcation physique de cette frontière et contribuent au développement de Bakassi, une zone riche en pétrole et longtemps marginalisée.

Dans le dit communiqué rendu public par la présidence nigériane, les deux dirigeants se sont félicités pour les progrès accomplis à ce jour dans l'exercice qui a été entrepris sous les auspices de l'Organisation des Nations Unies pour régler le conflit frontalier entre les deux pays.

Dans une déclaration faite par M. Femi Adesina, le Conseiller spécial du président nigérian aux journalistes, il a indiqué que les deux chefs d'Etat ont pris note des recommandations du Secrétaire général des Nations Unies qui avait instruit le Bureau des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest à accompagner les deux pays dans la démarcation de la frontière terrestre qui les séparent.

Selon le M. Femi Adesina, le président Buhari et son hôte ont approuvé les engagements pris lors du Sommet extraordinaire du 11 Juin 2015 Abuja au Nigeria et ont convenu de renforcer la collaboration en matière de sécurité le long de leur frontière commune, sous les auspices du Comité de Sécurité Transfrontalière Nigeria-Cameroun.

Le principal défi pour les autorités camerounaises et nigérianes sera peut-être de développer la région de Bakassi et plus particulièrement de soutenir l'industrie de la pêche, pilier économique de la région, tout en étant développant une industrie pétrolière lucrative, mais dangereuse pour l'environnement. Consolider l'industrie de la pêche est la clé de la croissance à long terme de la région, ont indiqué des responsables.

La région de Bakassi accuse un retard important. Les habitants n'ont pas de réseau de communication mobile, pas d'électricité, et rares sont ceux qui ont accès à l'eau potable. Paradoxalement, bon nombre d'habitants de Bakassy, une région riche en pétrole, achètent du carburant près de Limbe, où le pétrole raffiné est plus facilement accessible.