You are here: HomeNews2015 12 31Article 350897

General News of Thursday, 31 December 2015

Source: camernews.com

Le Sénat siège dans l’immeuble en construction du CES

Chambre Haute du Parlement: Le Sénat siège dans l’immeuble en construction du Conseil Economique et Social

Après trois ans passés sans abri, le Chef de l’Etat a confirmé la décision selon laquelle le Sénat occupera désormais les locaux du Conseil Economique et Social.

Le Sénat camerounais était pratiquement à la rue. Trois ans durant, ses membres ne savaient pas où poser définitivement leurs valises. Par décision du Chef de l’Etat, l’immeuble en construction du Conseil économique et social (CES) abritera désormais la chambre haute du parlement.

Si l’on en croit le Quotidien Emergence du mercredi 30 décembre 2015, cette nouvelle a été accueillie avec beaucoup de joie au sein du Sénat. «Dès janvier 2016, si tout se passe bien, nous n’aurons plus de problème de siège. Le chef de l’Etat a décidé que le Sénat puisse se reposer enfin à l’immeuble en construction du Conseil économique et social. Nous nous préparons à occuper les lieux très bientôt», dévoile un informateur.

Cet immeuble «va d’abord servir de siège au Sénat. Je crois que lorsque vous étiez sur les lieux, vous avez dû constater que dorénavant, les plénières vont se dérouler dans cet immeuble. En tout cas, nous allons occuper les lieux, surtout que les travaux sont finissants. Il a fallu que le chef de l’Etat tranche», ajoute l’informateur donc le journal s’est gardé de dévoiler le nom.

L’humiliation essuyée par le Sénat après avoir été expulsé du Palais des Congrès de Yaoundé pour travaux, pourrait être oubliée très bientôt tout comme le fait que les sénateurs soient obligés de travailler dans l’immeuble vétuste de l’Agence de Régulation des Marchés Publics (ARMP).

Les services étaient disséminés de part et d’autres de l’immeuble. Sans ascenseurs, il leur était difficile d’accéder aux étages supérieurs et le vice-président était obligé de faire plusieurs fois dans la journée la navette entre l’ARMP et le Palais des Congrès, car le Président du Sénat n’avait pas voulu déménager.