You are here: HomeNews2018 04 07Article 436926

General News of Saturday, 7 April 2018

Source: camerounweb.com

Le vice-président du Conseil Constitutionnel accusé de vol [Documents]


Click to read all about coronavirus →

Nommé en février dernier par le président Paul Biya au Conseil Constitutionnel, l’ancien Procureur Général du Sud-Ouest Emile Essomba fait face actuellement à une accusation de vol.

D’après une correspondance adressée au président du Conseil Constitutionnel par le Prince Charles Abi Enonchong le plaignant, les faits remonteraient en décembre 2014 où Emile Essomba se serait approprié illégalement 650 hectares de terrain appartenant à la société Gold Flame International à Tiko.

LIRE AUSSI:Un nouveau ministre de Paul Biya viré!

Selon la correspondance, Emile Essomba -actuel vice-président du Conseil Constitutionnel- aurait procédé à l’exploitation de la parcelle en utilisant « une société écran » appartenant à une dame dénommée Mama Banda Charlotte.

Le litige a été connu par le tribunal de Première Instance de Tiko qui, en mars 2015, a ordonné la restitution de la plantation à la société Gold Flame International.

« Deux mois plus tard, le Procureur Général Emile Essomba débarque sur la plantation accompagné de gendarmes pour chasser les 22 vigiles de la société [Gold Flame International, ndlr], et occupe le terrain depuis lors », écrit le prince dans sa correspondance.

LIRE AUSSI: Un nouveau ministre de Biya cacherait 3500 milliards dans des paradis fiscaux

Emile Essomba aurait déjà vendu 80 millions de F CFA de caoutchouc à la société Hevcam, précise le Prince. Et de menacer de faire recours aux cabinets de Me Akéré Muna et Maurice Kamto pour engager une nouvelle procédure contre le vice-président du Conseil Constitutionnel.






Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter