You are here: HomeNews2018 05 31Article 440548

General News of Thursday, 31 May 2018

Source: L'Essentiel du Cameroun1/N°164

MINFI: 122 375 agents déjà recensés

Entre le 24 avril, date du début du comptage physique des personnels de l’Etat (COPPE) et 24 mai 2018, l’opération se poursuit et le ministre des Finances (MINFI) affiche 122.375 agents déjà recensés. L’opération en cours jusqu’au mois de juin prochain a livré déjà son verdict.

« A la date du 24 mai 2018, date du début du paiement des personnels de l’Etat, rendu au tiers parcours de cette opération, allant de la période du mois d’avril 2018 au 17 mai, nous avons recensé un total de 122.335 personnes sur les 310.786 cibles et déclarés. Ce qui correspond à un taux de couverture de 40 % des objectifs que nous nous sommes fixés au départ », affirme Cyrille Edou Allo’o, directeur général du Budget. On soulève également qu’il y a eu des dénonciations de certains agents pointant au niveau des déserteurs.

LIRE AUSSI: MINFI: 188625 fonctionnaires se font attendre au comptage physique

Le chiffre pointe à 918 cas de dénonciations d’abandons de postes en plus des 114 fiches d’identification ayant été saisies. Le MINFI est en train d’engager la deuxième phase depuis la semaine dernière avec la possibilité d’un meilleur score.

Le directeur général du Budget Cyrille Edou Allo’o, est catégorique : « Les opérations ont bel et bien démarré en avril dernier et au 24 mai, nous avons recensé 122.375 personnes sur les 322 766 agents déclarés en 2017. Lorsque nous regardons la distribution spatiale de ce recensement, on reste à travers les statistiques qu’il y a également un fort engagement même dans les régions.

Tout s’est déroulé dans les sans incidents. Nous avons pourtant des inquiétudes concernant les régions qui connaissent des difficultés, mais les chiffres y sont encore très encourageants. Au moment où nous abordons la dernière phase de l’opération, il serait judicieux de nous mettre en valeur dans la mesure où, tant que l’opération n’est pas arrivée à terme, il faudrait que nous nous mettions en garde car, les résultats définitifs peuvent donner lieu à plusieurs interprétations », a-t-il déclaré.

LIRE AUSSI: Enquête au MINFI: la ruée des fonctionnaires vers les banques à Yaoundé

L’objectif primordial est de garantir une meilleure maîtrise des effectifs des personnels de l’Etat éligibles au salaire de la masse salariale dans le souci d’expurger les personnels fictifs émargeant dans la liste des personnels de l’Etat. Il est donc urgent que les personnels actifs de l’Etat aillent se faire recenser afin d’éviter toute mauvaise surprise et de permettre à l’Etat de limiter ses dépenses.