You are here: HomeNews2019 01 07Article 453535

General News of Monday, 7 January 2019

Source: 237actu.com

Me Jean de Dieu Momo: l'homme le plus détesté des Camerounais

Aucun homme politique dans l’histoire du Cameroun n’avait essuyé un tel lynchage, entre railleries, « persécutions collectives» et «attaques collectives», l’avocat international aurait supporté l’eau chaude des réseaux sociaux et surtout toutes les informations très compromettantes déversées contre lui

«Maître Momo que j'ai personnellement critiqué à plusieurs reprises à un morale d'acier. Difficile de défendre ses convictions au Cameroun auand on n'épouse pas les idées du camp d'en face », écrit Hamidou Biao, observateur averti de la scène politique, saluant au passage le courage, la bravoure de cet avocat devenu Ministre Délégué auprès du Ministre de la Justice, après quelques Jours seulement de défense acharnée et sans répit du président Paul Biya.

« Il y'a pas de Honte en Politique du moment où on décide de choisir Son Camp et décide de défendre ses idéaux.Pour Faire la Politique Au Cameroun il faut Avoir l'humilité de Mandela,le Courage de Sankara,la Patience et la Fermeté de Paul Biya et les rêves de Martin Luther King. C'est Ce Que Son Excellence Maître Momo a compris », conclut Hamidou Biao

« Je suis à Yaoundé, on me piste, on m’espionne, on me filme partout et on met mes photos en ligne pour dire : le voilà qui passe, c’est Fingon, c’est le traitre», s’indignait encore Me Jean De Dieu Momo deux mois avant sa nomination

LIRE AUSSI: Ce n'est pas Biya qui a fait ce remaniement - Pascal Messanga

Bonne récompense

En effet, c’est à la faveur d’un décret signé vendredi 04 janvier 2019 par le président Paul Biya que Me Jean de Dieu Momo a été nommé ministre délégué auprès du ministre de la Justice et Garde des Sceaux. L’opposant d’hier avait retourné sa veste juste à la veille du scrutin présidentiel 2018, et appartenait désormais à un collectif de 20 partis politiques d’opposition ayant décidé de soutenir le candidat Paul Biya, il était alors devenu la risée de tout le monde y compris de ses anciens compagnons de l’opposition.