You are here: HomeNews2019 01 11Article 453812

General News of Friday, 11 January 2019

Source: journalducameroun.com

Nécrologie: le milliardaire Jean Samuel Noutchogouin n'est plus

Le groupe CFAO représentant les marques Toyota, Suziki, Peugeot, etc – le stylo à bille BIC, les ustensiles plastiques ICRAFON ou encore la Banque Atlantique ; font partie des usages et du paysage économique et industriel du Cameroun. Cependant, très peu sont ceux qui connaissent le prospère homme d’affaires derrière ces grandes marques.

Jean Samuel Noutchogouin a en effet fait de la discrétion une marque de management. Inconnu du grand public, l’homme a pourtant bâti sa fortune dans l’agro-industrie et l’importation des objets du quotidien ; à l’instar du célèbre stylo à bille « Bic » dont il était le représentant Cameroun de la célèbre marque française.

LIRE AUSSI: URGENT: menace de grève dans les hôpitaux publics

Né en 1933 à Bandjoun (région de l’Ouest), Jean Samuel Noutchogouin est classé en 2017, par le magazine Forbes, parmi les plus grandes fortunes du Cameroun et d’Afrique, avec un portefeuille estimé à plus de 315 millions de dollars.

Dans « A la mesure de mes pas », un livre autobiographique que le self made man a commandé en 2015, l’on apprend que le petit orphelin développe des talents de négoce au petit marché de Bandjoun où sa maman l’envoyait chaque matin. « Au fil des marchandages et des spéculations, il découvre sa vocation et quitte ‘l’école du Blanc’ où il n’aura d’ailleurs passé que quelques mois », écrivait Haman Mana, Directeur de publication de quotidien le Jour, et proche de la famille.

Jean Samuel Noutchogouin était un polygame, père de nombreux enfants qu’il a poussés dans les études et des carrières solides.