You are here: HomeNews2018 04 02Article 436532

General News of Monday, 2 April 2018

Source: camerounweb.com

Nagoundéré: des journalistes menacés et brutalisés devant Nalova Lyonga


Click to read all about coronavirus →

Suite à des actes de brutalités et d'intiadations qui ont eu lieu à Nagoundéré sur des journalistes, le syndicat des journalistes a décidé de réagir.

Ci-dessu le communiqué du syndicat des journalistes

Dans la journée du 1er avril 2018, alors que Madame Nalova Lyonga, ministre des Enseignements secondaires, accompagnée de Boniface Bayaola, secrétaire d’Etat auprès du Minesec, Kildadi Takiégué Boukar, gouverneur de la région de l’Adamaoua et d’autres personnalités étaient en visite des sites retenus pour la 20ème édition des jeux scolaires Fenasco ligue A dans la ville de Ngaoundéré 2018, un certain Olivier Endenguele, chargé du protocole du gouverneur de la région de l’Adamaoua, a interdit aux journalistes présents, toute prise de vue à l’étape de la visite du site de restauration des athlètes au quartier Hauts Plateaux.

Olivier Endenguele a brutalisé un cameraman de la chaine de télévision Dbs Tv et ensuite s’en est pris à Adolarc Lamissia, reporter du quotidien Le Jour dans l’Adamaoua. Il a fait appel au chef d’antenne de la Surveillance du territoire de l’Adamaoua). Ce dernier a menacé de son arme de service Adolarc Lamissia et d’autres journalistes présents.

Le syndicat national des journalistes du Cameroun (Snjc) condamne avec véhémence les actes barbares de ces individus. Le Snjc tiendra pour responsable le chef ST de l’Adamaoua, de tout ce qui arriverait de mal aux journalistes exerçant dans la région de l’Adamaoua.

Le Snjc conseille vivement au délégué général à la Sûreté nationale de sanctionner le chef St Adamaoua, un fonctionnaire qui ne sait pas à quoi sert une arme de service.

Le Snjc conseille vivement au gouverneur de la région de l’Adamaoua, d’écarter de sa suite, tous les responsables ripoux, qui se comportent en bourreaux dans une région qui a tant besoin de cohésion sociale et de paix.

Le Snjc salue l’esprit de solidarité et de groupe qui anime les journalistes de l’Adamaoua en particulier.

Le Snjc informe la Fédération africaine des journalistes et la Fédération internationale des journalistes, des menaces quotidiennes contre les professionnels des médias au Cameroun.

Fait à Douala, le 02 avril 2018

(é) Denis Nkwebo

Président du Snjc

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter