You are here: HomeNews2015 12 31Article 350898

General News of Thursday, 31 December 2015

Source: camernews.com

Opération Epervier : Bapes admis à l'Hôpital

Accusé du détournement de 550 millions de F CFA, l’affaire Bapes Bapes est prévue pour démarrer le 15 janvier 2016.

L’ouverture de ce qui convient d’appeler le deuxième volet de l’affaire Ministère des Enseignements Secondaires (MINESEC) et ministère public contre Louis Bapes Bapes et autres, est prévue pour démarrer à la mi-janvier 2016.

L’ancien Ministre des Enseignements Secondaires est renvoyé en jugement pour le détournement de la somme de 550 millions de F CFA qu’on lui impute.

Selon le quotidien Le Jour n°2093 du jeudi 31 décembre 2015, les accusations en rapport avec ce montant portent essentiellement sur «les primes et les perdiems indûment payés aux responsables du Ministère des Enseignements secondaires dans le cadre de l’organisation des examens et concours au titre des exercices 2005-2009», période auditée par la mission du Contrôle Supérieur de l’Etat (CONSUPE).

Louis Bapes Bapes sera jugé libre au Tribunal Criminel Spécial (TCS), contrairement à trois de ses coaccusés incarcérés depuis quatre ans à la prison centrale de Kondengui. «Ceux-ci répondront dans le volet 1 des mêmes faits reprochés à l’ancien ministre dans une première procédure en cours du jugement au TCS», indique Le Jour.

Les deux prochaines audiences prévues les 5 et 6 janvier 2016 seront consacrées à l’audition de Rouly Mbila, ancien directeur des examens et concours au MINESEC.

Le 15 janvier 2016, ce sera au tour de Louis Bapes Bapes d’être entendu au TCS. Celui qui est depuis peu interné à l’hôpital Central de Yaoundé dans une chambre du pavillon haut standing – son état de santé s’est aggravé – est attendu au courant de la première semaine de l’année 2016 au cabinet du président du TCS, Yap Abdou, «vraisemblablement pour le dernier interrogatoire. Il s’agit d’un rituel qui est effectué avant l’ouverture d’un procès criminel», indique Le Jour.