You are here: HomeNews2017 02 28Article 407466

General News of Tuesday, 28 February 2017

Source: 237online.com

Présidentielle 2018: vers une candidature de Bello Bouba Maïgari

C’est le titre qui fait la Une de L’œil du Sahel. La grande majorité des militants de l’Union nationale pour la démocratie et le progrès (Undp) rencontrée hier au palais de Congrès de Yaoundé, à l’occasion de la présentation de vœux de nouvel an à leur président réélu à l’unanimité par acclamations était très claire : «Bello Bouba Maigari doit être candidat à la prochaine élection présidentielle».


Et ils n’avaient pas l’air de blaguer. Certains avaient la mine déconfite lorsqu’ils s’exprimaient. Même si cette question n’a pas été débattue lors du 6ème congrès de cette formation politique, les militants ont saisi l’occasion de leur rencontre pour se concerter. L’émissaire du Rdpc qui a scellé une plateforme avec l’Undp n’a qu’un seul message : «redynamiser les liens de coopération». Jean Jacques Ekindi du Mouvement progressiste(Mp), Henri Hogbe Nlend de l’Union des populations du Cameroun (Upc) et autres vont, tour à tour, saluer les efforts fournis par l’Undp dans la construction d’un Cameroun fort et prospère non sans rappeler le contexte actuel dans le pays en quête de paix : insécurité dans le Grand-Nord, mécontentements dans les 02 régions anglophones (Nord-Ouest et Sud-Ouest) et la catastrophe ferroviaire d’Eseka. Notons que Bello Bouba Maigari a été réélu à la présidence. Le Soir précise que « Bello Bouba est réélu par acclamation ».


La Nouvelle Expression elle, note que : « Bello Bouba Maigari et Célestin Bedzigui s’affrontent ». Ce n’est pas dans la urnes que Bello Bouba Maigari et Célestin Bedzigui ont réalisé leur guerre de leadership. Mais plutôt dans les couloirs du Palais des congrès de Yaoundé. Célestin Bedzigui s’est vu mis à la porte par les agents de la police sollicités par Bello Bouba Maigari.