You are here: HomeNews2019 02 23Article 457065

General News of Saturday, 23 February 2019

Source: 237actu.com

Réseaux sociaux: la Cour suprême met en garde contre la démesure des propos


Click to read all about coronavirus →

Le premier président de la Cour suprême, Daniel Mekobe Sone, a mis en garde ceux qui ont de plus en plus tendance à se mettre en marge de la loi, c’était au cous de la rentrée solennelle de la Cour suprême, la haute juridiction du Cameroun

Extrait :


La démesure a envahi le champ des libertés au Cameroun (…) Que révèle la réalité quotidienne ? Aujourd’hui plus qu’hier, l’expression des libertés s’éloigne considérablement des gardes fous fixés par les lois en vigueur (…)

La République est régie par des lois, et la Cour suprême est garante de l’application des lois. Il nous a semblé opportun de tirer la sonnette d’alarme sur les fortes dérives constatées dans l’expression des libertés au Cameroun Toutes les contestations formulées devant une tribune autre que celle prévue par la loi électorale, constitue une dérive de l’expression des libertés publiques. C’est du libertinage politique.

La tribune des réseaux sociaux et de la démocratie virtuelle ne changent pas nos lois. Plus grave se trouve être la situation de ceux qui ont choisi, non pas d’exprimer leur volonté politique dans le cadre d’un parti, mais plutôt dans le cadre des mouvements terroristes. Il s’agit simplement de la négation de la liberté politique.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter