You are here: HomeNews2019 04 04Article 460213

General News of Thursday, 4 April 2019

Source: camerounweb.com

Sanction des USA contre des ministres: de nouvelles révélations dévoilées

Les Etats-Unis n’ont émise de sanction à l’endroit d’aucun membre du gouvernement camerounais. C’est en tout cas ce qui ressort d’une interview accordée au journal The Guardian Post par le porte-parole de l’Ambassade des Etats-Unis à Yaoundé Lee McManis.

D’après Lee McManis aucune sanction n’a été émise à l’encontre de l'armée camerounaise ou du gouvernement pour avoir commis des crimes dans les régions anglophones et arrêté Maurice Kamto, le leader du parti d'opposition.

M. Lee McManis a rejeté les informations selon lesquelles 27 personnalités camerounaises auraient été sanctionnées par le gouvernement américain pour violation des droits dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Il a déclaré que les États-Unis n'ont pas l'intention d'imposer des sanctions à l'armée camerounaise et aux responsables gouvernementaux.

"A l'heure actuelle, les Etats-Unis n'envisagent pas d'imposer de sanctions aux responsables camerounais. Le gouvernement américain s'efforce de promouvoir la paix et la sécurité dans la région, et le Cameroun est un partenaire clé dans cet effort ", a déclaré M. McManis.

Il y a quelques semaines, plusieurs médias avaient rapporté qu'une centaine de hauts responsables camerounais ont été empêchés de se rendre aux États-Unis. Certains ont cité des rapports d'une organisation de politique publique américaine à but non lucratif basée à Washington DC, Brooklings Institution, qui aurait révélé que 27 militaires, acteurs civils et ministres du gouvernement au Cameroun avaient été interdits d'entrée aux Etats-Unis.

En février dernier, un autre rapport suggérait que les États-Unis réduisaient d'environ 17 millions de dollars l'aide militaire au Cameroun, en raison de violations présumées des droits de l'homme commises par leur armée dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.