You are here: HomeNews2018 09 10Article 446517

Regional News of Monday, 10 September 2018

Source: camerounlink.com

Scandale: voici l'horreur que l'élite du Sud fait vivre aux écoliers

Une émission de la chaine de télévision Canal 2 international sur la rentrée scolaire dans la région du sud Cameroun a créé un scandale sans précèdent dans la communauté camerounaise de la Diaspora de ce pays. L´émission s´était focussé sur les écoles en difficultés pendant cette rentrée scolaire dans la région d´origine du président de la république Paul Biya. Mais personne n´aurait imaginer le niveau de l´horreur que les élites du sud font vivre à leurs frères et sœurs, voire aux enfants de leur région qui représentent l´avenir de leur région.

La froideur avec laquelle ces élites laissent les enfants des autres, dont ils sont sensés assurer une meilleure qualité de la vie, apprendre dans des conditions qui mettent en danger la vie de ces enfants, a écœuré toute la diaspora camerounaise sur le niveau d´égoïsme des élites camerounaises. Renforçant une vérité qui s´installe de plus en plus dans les esprits des populations africaines, suivant laquelle, les élites africaines sont foncièrement égoïstes et ne pensent qu´à leur bien être personnel et à celui de leur famille directe, sans aucune prise de conscience sur leur rôle dans le développement de la communauté de laquelle ils sont issus. Ce comportement est de plus en plus identifié par les observateurs comme la raison principale pour laquelle le Cameroun n´arrive pas à décoller sérieusement. La plupart des cadres et élites du pays s´agrippe à un poste de responsabilité pour en tirer le plus grand profit personnel possible par la corruption, le vol et le détournement des fonds. Ceci depuis une cinquantaine d´années sans que les sphères supérieures ne puissent mettre fin à ce fléau à travers une meilleure éducation patriotique et responsable de tous les cadres de la nation et un contrôle accentué et récurrent du rendement de chaque élite dans sa communauté et son alentour. Ces cadres et responsables ont profités à leur époque d´une éducation qualitative sous l´ancien président Amadou Ahidjo. Une éducation dans des conditions idéales avec des salles de classes neuves et électrifiées, des foyers sans problèmes énergétiques, des activités sportives et culturelles de bonne qualité qui a vu naitre les plus grands héros camerounais dans les domaines sportifs mondiaux.

LIRE AUSSI: Sérail: plus rien ne va entre le clan Biya et la Chine

Voilà donc la vérité qui fait mal. La vérité que tout le monde connait sans cependant l´accepter car 95% des camerounais qui forment les cadres et les élites de cette nation se comporte de la même manière. Ils ont en eux le reflexe prédateur qui veut tirer le maximum d´un système qui a échoué de les converger vers la construction d´une nation basée sur le patriotisme, d´une vision commune, d´une culture autonome, d´une responsabilité des plus forts pour les plus faibles, des plus intelligents pour les illettrés, des plus sages pour les plus simples d´esprit. Les élites et les cadres camerounais sont désormais emparés d´un esprit qui fait du mal à ce pays. Un esprit qui détruit les valeurs culturelles et les responsabilités. La course vers le positionnement dans le système, vers la recherche d´une place dans le système est la plus grande priorité de chaque diplômé camerounais dans un biosphère où la main mise sur les ressources est déjà prise en otage par les plus grandes autorités et directeurs et leurs familles directes avec des critères très restreints pour accéder aux postes à budget où l´on peut voler. Qui de ceux-là qui auront donc réussi à trouver une place au soleil prendront donc leur temps à vouloir construire le Cameroun ? En tout cas, très peu, occupés qu´ils sont à tracer des équations pour voler, détourner, surfacturer, corrompre et combattre les adversaires qui veulent cette place juteuse.

Ce Biosphère emprisonne désormais ceux qui ont encore un semblant de patriotisme dans leurs veines. Ceux qui ont reçus d´Ahidjo et qui voulaient contribuer pour faire avancer les plans quinquennaux qui faisaient avancer le pays, sont désormais condamner à deux choses : Soit survivre dans la pauvreté et fermer leurs bouches pour ne pas se faire écraser par les élites parvenues, soit quitter le pays et rejoindre la Diaspora camerounaise pour espérer mener une vie d´homme et de femmes intègres. Beaucoup de bâtisseurs du Cameroun se trouvent désormais dans la Diaspora. Les parvenus les ont, soit chasser du pays, soit bloquer ou saboter leur retour afin qu´ils ne montrent pas comment on travaille réellement pour bâtir un pays, car en réalité ils ne sont pas là pour bâtir le pays, mais pour le piller comme des étrangers. C´est donc ainsi que la Diaspora camerounaise qui possède tous les moyens, connaissance et outils pour transformer le pays en un eldorado, est diabolisée du matin au soir par les élites et cadres du système comme des ennemis des populations et du pays alors que les vrais ennemis sont bien assis sur les postes de responsabilités. Les plus hautes sphères du pouvoir ne font aucun effort réel, hormis pour des calculs politiques, pour organiser le retour productif de la grande masse de la Diaspora camerounaise qui a hâte de développer le pays et dont les projets sont volés par les ministres au jour le jour. Le Bloc des parvenus est désormais la grosse barrière qui sépare la Diaspora du peuple et empêche à ces derniers de travailler pour leur peuple.

LIRE AUSSI: Nouvelles révélations sur le scandale sexuel à l’ambassade du Cameroun en Italie

Et celui qui fera l´erreur de croire que c´est une affaire du RDPC est complêtement à côté de la plaque. Si 95% des membres du parti au pouvoir y sont avec le réflexe de prédateurs, sachez aussi qu’au moins 90% des membres des partis de l´opposition y sont aussi avec le même reflexe de la prédation. Ils sont aussi truffés de parvenus et antipatriotes qui ne cherchent que des postes et positions qui leur permettront d´avoir accès aux budgets.

Un jour les camerounais demanderont des comptes aux populations du centre et du sud, les accusant d´avoir ruiner le pays pendant qu´ils étaient au pouvoir. Mais la vérité est que les populations du centre et du sud sont parmis les plus oublieés et marginalisées par leurs élites. Ces pauvres gens risqueront de payer les pots cassés par une élite irresponsable, avide et corrompue. Des adjectifs qui qualifient aussi toutes les autres élites dans les dix régions du Cameroun.

Une seule chose est désormais certaine pour le Cameroun. L´avenir du Cameroun ne se trouve pas entre les mains des élites et des cadres camerounais actuels. L´avenir du Cameroun se trouve entre les mains de la Diaspora camerounaise. Bien sûr toute la Diaspora camerounaise n´est pas saine. Les sorciers ont aussi pris l´avion pour l´extérieur. Mais 70% de la Diaspora camerounaise est travailleuse, informée, maitrise un savoir-faire et est patriote car elle a compris le monde et le combat de l´africain dans ce monde. S`il existe un sauveur pour ce pays, ce sauveur se trouve actuellement à l’extérieur du pays et possède un esprit sain, des principes clairs et une vision. Peut-être que ce Mpodol ne sait même pas encore le rôle qu´il devra jouer pour la reconstruction de ce pays.

Mais que tous les parvenus qui laissent les enfants aller tous les jours dans des écoles où ils rencontrent des serpents sachent que leur imposture et celle de leurs progéniture ne durera pas de manière éternelle car le peuple est celui qui tolère et c´est aussi celui qui peut mettre fin à tout. Même de manière brutale et tout ce qu´ils possèdent leur sera enlevé.

Et maintenant si vous vous demandez qui est celui qui ose écrire comme ça, sachez que c´est moi. Jean Biangue Tinda. J´ai été formé dans les écoles en bonnes et dues formes au Cameroun. Je suis à moitié Béti. Je suis un défenseur de première qualité de mon pays le Cameroun depuis que j´en ai les moyens. Je souffre de voir comment notre pays souffre mais je le défends et le protège dans le monde entier en tant que patriote. Mais être patriote ne signifie pas fermer les yeux sur les mauvaises choses causés par les parvenus.

LIRE AUSSI: Cette élection est la plus difficile de la carrière de Biya - Issa Tchiroma

Arrêtez de diaboliser la Diaspora aux yeux des populations camerounaises car c´est la Diaspora qui est l´avenir du Cameroun. C´est la Diaspora qui va développer le Cameroun. Vous pouvez freiner ce processus comme vous le voulez mais il est irréversible. C´est main dans la main avec la base que la Diaspora viendra développer le Cameroun.