You are here: HomeNews2020 03 23Article 500407

General News of Monday, 23 March 2020

Source: Camerounweb.com

URGENT/Coronavirus : premier décès au Cameroun


Click to read all about coronavirus →

C’est sur son compte Twitter que l’ancien international camerounais Patrick Mboma a annoncé la mort de son oncle contaminé au Covid-19.
« Affreuse nouvelle ! Un appel de ma mère ce matin pour m'annoncer que je viens de perdre mon oncle Achille Essome Moukouri à 05:00
Merci #Covid-19 », a publié le consultant Tv. Conduit dans une clinique de Bonapriso où il vivait, il a été déféré à l'hôpital public Laquintinie où il est décédé ce matin.

Patrick a profité pour inviter ses followers à prendre aux sérieux le mal.
« À tous ceux qui pensent au Cameroun que ce ne sont que des récits, je vous supplie, restez confinés. C'est la seule chose à faire ! », a écrit Patrick Mboma.


Le chef des équipes d’intervention et investigations rapides dans le cadre du coronavirus déconstruit les idées reçues.


Seulement cinq cas détectés au Cameroun et quelques uns en Afrique, alors que le coronavirus fait rage dans le monde. Les Noirs seraient-ils immunisés ?
Non ! Jusqu’à présent, il y a aucune recherche qui prouve que les Noirs seraient immunisés, pour preuve, nous avons des cas de Noirs affectés. Parmi les cas qui ont été importés au Cameroun, ce ne sont que des Noirs. Il n’y a pas d’immunité pour les Noirs. Si c’était les cas, même étant en Europe, ils ne seraient pas malades.


La chaleur ambiante en Afrique pourrait-elle limiter la propagation du Covid-19?
Je ne suis pas du tout d’accord ! Vous savez que le Covid-19 est une nouvelle maladie. Elle a été découverte en Chine. Si nous les Africains ne sont pas encore atteints, c’est parce qu’elle est nouvelle. Elle n’est pas encore assez importée. Tous les cas que nous détectons aujourd’hui ont été importés. C’est un syndrome grippal, mais atypique. Atypique parce que cette grippe se complique très facilement. Elle entraine des signes respiratoires sévères qui peuvent causer la détresse respiratoire (difficulté respiratoire grave) qui peuvent entrainer la mort.

Nous connaissons tous le potentiel de contagiosité de la grippe. Nous avons ici la chance d’avoir quelques importations que nous avons pu capter à temps, avant d’avoir une évidence d’une transmission interne. Il y a déjà un cas de transmission interne, il n’y a pas encore la circulation du virus, mais cela ne signifie pas que le virus ne peut pas se propager au Cameroun ou en Afrique. Nous croisons les doigts pour le moment. Notre bataille actuellement est de capter toutes les personnes qui entreront dans le territoire, pour pouvoir les extraire de notre population. Cela permettra de stopper la contagiosité de nous connaissons de la grippe habituelle et qui est propre au coronavirus ne s’installe pas au Cameroun.



Les enfants seraient-ils à l’abri de cette maladie ?
En science, il n y’ a pas d’évidence. Généralement il faut mener une étude au préalable pour pouvoir répondre. Mais ce qui est sûr c’est que lorsque nous faisons le ratio, le nombre d’enfants affectés par cette épidémie est infine.

Quid des potions comme l’eau tiède avec du citron ou le bita cola …
Je répète qu’en matière de science, nous aimons les évidences. Jusqu’à ce que cela soit prouvé, nous savons que c’est une nouvelle épidémie qui n’a pas de vaccin, ni de traitement. Le traitement pour le moment reste symptomatique. Cela veut dire que si quelqu’un tousse, on soigne sa toux. S’il a des difficultés respiratoires on soigne.

Y’a-t-il des choses à ne pas faire ?
Les mesures telles que fumer, prendre des remèdes traditionnels à base de plantes, porter plusieurs masques à la fois, prendre des antibiotiques en automédication ne sont pas efficaces contre la Covid-19. Elles peuvent plutôt être dangereuses.

Que faut-il faire ?
La transmission de cette maladie émane d’une promiscuité d’un contact rapproché. Le coronavirus est une maladie aéroportée, elle se transmet à travers les gouttelettes qui émanent de notre respiration. Observez que lorsque vous êtes dans un taxi et que vous respirez, vous verrez des bulles d’air, de la vapeur lorsque vous parlez, vous postillonnez, il y a des petites gouttelettes de salives qui s’échappent et à l’intérieur nous avons le virus. Alors ce qui est conseillé c’est de rester à un mètre des gens. Nous savons qu’en Afrique nous aimons nous toucher. Faire l’hygiène des mains à tout moment. Il faut toujours se laver les mains.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter