You are here: HomeNews2018 05 23Article 439811

General News of Wednesday, 23 May 2018

Source: camerounweb.com

URGENT: Washington rappelle son ambassadeur au Cameroun


Click to read all about coronavirus →

Washington vient de rappeler pour consultations son ambassadeur au Cameroun ce mercredi. L’ambassadeur Peter Henry Barlerin a quitté Yaoundé cette nuit pour les États-Unis, apprend-on de sources diplomatiques.

La décision de la Maison-Blanche a été prise mercredi soir après la convocation de l’ambassadeur des États-Unis à la présidence de la république à Yaoundé.

Toutes nos tentatives pour confirmer l’information auprès de la représentation diplomatique des États-Unis au Cameroun sont restées vaines à l’heure où nous mettons en ligne cet article.

LIRE AUSSI: Sérail: les non-dits du message de l’Ambassadeur des Etats-unis à Paul Biya

À l’origine de cette nouvelle brouille diplomatique entre le Cameroun et les États-Unis, l’ambassadeur américain au Cameroun Peter Henry Barlerin a dans un communiqué publié à la suite d’une rencontre jeudi dernier avec le chef de l’État camerounais, Paul Biya, accusé l'armée camerounaise d' «assassinats ciblés» dans la crise avec les provinces anglophones de l'ouest du pays.

C’est la première fois qu’une chancellerie occidentale affirme ouvertement que des exactions ont été commises par un camp ou l’autre, dans ce conflit de basse intensité qui oppose depuis fin 2016 l’armée camerounaise à des sécessionnistes armés réclamant l’indépendance des régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Également au sortir de l’audience avec le président Paul Biya, Peter Henry Barlerin a indiqué lui avoir suggéré de songer à son « héritage ».

LIRE AUSSI: Elections 2018: les Etats-Unis soutiennent un anglophone contre Biya

« J'ai suggéré au président Biya qu'il devrait réfléchir à son héritage et à comment il souhaite que l'on se souvienne de lui dans les livres d'histoire », dit le diplomate américain, qui indique par ailleurs avoir cité, pour achever de convaincre son interlocuteur, Nelson Mandela, ainsi que George Washington, deux figures historiques ayant en commun d'avoir quitté volontairement le pouvoir.

Vers une nouvelle tension entre Washington et Yaoundé ?

Nous y reviendrons.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter