You are here: HomeNews2019 04 12Article 460771

General News of Friday, 12 April 2019

Source: camerounweb.com

Ultimatum: après Omar Al Béchir, les USA durcissent le ton avec Paul Biya

Va-t-on vers un nouveau front ouvert entre les USA et le régime de Yaoundé ? C’est, la question que se posent plusieurs Camerounais depuis hier jeudi après les déclarations du Sous-secrétaire d’État américain chargé des Affaires africaines, Tibor Nagy.

Réagissant à l’actualité au Soudan, le diplomate américain a laissé entendre que la situation politique et sécuritaire au Cameroun était l’une des préoccupations majeures des USA.

« Après le Soudan, ma prochaine préoccupation est le Cameroun. Vous êtes sans doute au courant des violences en cours dans ce pays », a déclaré Tibor Nagy au cours d’un point de presse hier jeudi à Houston.
Et de poursuivre en félicitant les activistes camerounais de la diaspora qui selon lui font un excellent travail en dénonçant les violations des droits de l’homme dans les régions anglophones.

Ces propos pourraient être mal digérés par les autorités de Yaoundé qui, à plusieurs reprises, ont utilisé le terme de « terroristes » ou encore « d’ennemis de la République » pour qualifier les activistes et lanceurs d’alerte Camerounais de la diaspora.

Il faut préciser également que ces propos interviennent moins d’un mois près le séjour sous haute tension du diplomate américain en sol camerounais.