You are here: HomeNews2020 03 26Article 501253

General News of Thursday, 26 March 2020

Source: fr.news.yahoo.com

Une personnalité politique guérit grâce au traitement à la chloroquine


Click to read all about coronavirus →

Comme un certain nombre de personnalités politiques marseillaises, Martine Vassal (LR) présidente de la métropole Aix-Marseille-Provence et du département des Bouches-du-Rhône, a été testée positive au coronavirus le lundi 16 mars. Après une semaine de traitement à base de chloroquine à l'IHU Méditerranée, dirigé par le professeur Didier Raoult, le virus a disparu. Elle témoigne.
Pour Martine Vassal, l'histoire avec le Covid-19 a démarré le lundi 16 mars au matin. "J'étais très fatiguée" se souvient la candidate à la mairie de Marseille, probablement épuisée par le premier tour des municipales qui l'a placée en 2e position avec 22,32% des voix, derrière Michèle Rubirola (PM, 23,44 %). "Comme je savais qu'on allait être confiné et que je devais absolument m'occuper de mon père âgé de 94 ans, je suis allée me faire tester, sinon je ne l'aurais jamais fait", promet-elle.

Pour le dépistage, direction l'IHU Méditerranné Infection, dirigé par le populaire professeur Didier Raoult. "On m'a testé dans le calme et j'ai eu les résultats le lendemain, explique l'élue de bientôt 58 ans. Comme j'étais positive, ils m'ont demandé de revenir à l'hôpital pour me mettre en observation une nuit. Ils m'ont également demandé si j'étais d'accord pour suivre un traitement à base de chloroquine. J'ai accepté. J'ai fait confiance à Didier Raoult comme on ferait confiance à n'importe quel autre médecin pour n'importe quelle autre maladie".

"Je n'ai pas eu d'effets secondaires"

Les résultats ont été probants. "J'ai pris 3 comprimés du médicament pendant quelques jours et je n'ai pas eu d'effets secondaires, fait-elle remarquer. J'ai refait un test lundi et je suis désormais négative. J'ai donc arrêté le traitement". Après un confinement total de 6 jours "sans voir personne, en attendant d'être négative", Martine Vassal est enfin sortie lundi pour "faire ses courses pour la semaine".

Même si elle n'est plus porteuse du virus, elle ne ressortira pas de sitôt, et ce malgré l'envie de faire du vélo ou de la marche, activités qu'elle pratique en général intensément. "Je compense par de l'activité physique à la maison", confie la présidente du département des Bouches-du-Rhône, qui continue de mener à bien ses activités politiques. "Je suis en conf' call plusieurs heures par jour avec mes collaborateurs, avec Skype, c'est très pratique, on essaye de tout mettre en place pour aider nos concitoyens à traverser cette crise au mieux. On a notamment commandé des masques et certains transports seront uniquement réservés aux soignants à partir de jeudi".

"Le dépistage massif, seule solution pour s'en sortir"

Selon la présidente de la métropole Aix-Marseille-Provence, il faut désormais "poursuivre le confinement" mais également et surtout "insister sur le dépistage massif, comme en Allemagne". Avec ses équipes, l'élue devrait d'ailleurs rapidement mettre des moyens humains et logistiques à disposition pour favoriser la multiplication des tests de dépistage, "la seule solution pour s'en sortir".

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter