You are here: HomeNews2015 12 31Article 350874

General News of Thursday, 31 December 2015

Source: koaci.com

Voici pourquoi Pierre Tankam a été limogé


Click to read all about coronavirus →

Pierre Tankam, le directeur général de l’Autorité aéronautique civile du (Ccaa), a été limogé ce mercredi, à Yaoundé, par un conseil d'administration extraordinaire.

Il a été remplacé à son poste par Paule Koki Assoumou, 49 ans fille d’un ex- ancien baron du régime décédé, pilote de formation et jusque-là directeur de la sécurité aérienne au sein de la même structure pendant plus d’une décennie.

Le nouveau directeur général de la Ccaa, a été installée séance tenante, avant la publication du communiqué sanctionnant les travaux du conseil d’administration.

À l’origine, l’affaire des avions chinois MA-60. Edgard Alain Mebe Ngo’o, ministre des Transports, a reporté au 23 janvier 2016, le vol inaugural desdits aéronefs, prévu le mardi 29 décembre.Sans raisons officielles.

Selon nos informations, les tergiversations du dg de la Ccaa, ont fini par irriter le nouveau patron des transports nommé ministre le 02 octobre 2015.

Pierre Tankam, patron de l’aéronautique pendant 5 ans, avait émis des réserves au sujet de la mise en service des avions chinois des MA-60, acquis par le Cameroun, via la Camair-co, à plus de 35 milliards FCFA.

Sous la pression de sa tutelle, Pierre Tankam Search Tankam avait adressé une correspondance à Paul Biya, le chef de l’Etat, aux fins d’informations et d’arbitrage, apprend-on. Il souhaitait avoir un délai supplémentaire pour accorder la certification à ces aéronefs, dont quelques doutes subsistaient quant à leur fiabilité.

Sa position était confortée par quelques experts en aéronautique dont Nyounai Nyounai, sur les ondes d’une Radio locale affirmait, «l’Autorité aéronautique, est garante de la sécurité arienne. Les MA-60, sont dans des conditions de sécurité en termes de mécanique même, c'est-à-dire de l’avion, en termes de personnes qui vont les piloter, en termes de personnes qui vont les exploiter.

C’est l’autorité aéronautique qui contrôle tout ça. Ces conditions n’ont pas du tout été remplies. Et elles ne pouvaient pas être remplies en une dizaine de jours. Le report était donc prévisible. On a eu l’impression que la programmation du vol inaugural a été précipitée. On devrait faire une assez bonne préparation avant d’effectuer un vol inaugural ».

Visiblement, le nouveau ministre des Transports n’a pas dirigé le report sur la mise en service des aéronefs.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter