You are here: HomeSports2019 04 07Article 460363

Sports News of Sunday, 7 April 2019

Source: cameroonvoice.com

Ahmad Ahmad savoure sa revanche sur Issa Hayatou et sur le Cameroun

Le président de la CAF, Ahmad Ahmad est un homme HEU-REUX, car au-delà de sa double victoire sur Issa Hayatou, la médiocrité du régime de Yaoundé lui donne l'opportunité de souffler le chaud et le froid sur le Cameroun, à un point où ce désormais faiseur de roi au Cameroun, se permet de transformer le Cameroun en un terrain de jeux de duperies et de moqueries. On se demande si ce Monsieur essaye d´amortir la chute du Cameroun ou de profiter de la situation pour atteindre ses objectifs.

A l'occasion de la dernière sortie du président de la CAF, qui rassurait les Camerounais de la participation des Lions indomptables à la prochaine phase finale de la CAN en Egypte, nous avons vu un Ahmad Ahmad, satisfait qui roucoulait presque, expliquant qu'il était un croyant. Une sortie qui a fait dire à Mr Hamadou Abdouraman, le président de l'Etoile filante de Garoua, que « Nous devons arrêter de laisser notre destin entre les mains de M. Ahmad. Nous devons agir. ». Malheureusement Mr Hamadou a raison car si nous ne prenons pas des mesures draconiennes, nous payerons les manipulations de ce Malgache jusqu'en 2025.

Pour mieux apprécier la joie de Monsieur Ahmad Ahmad, il est important de comprendre trois choses: Qui est Monsieur Ahmad Ahmad? Quelle est la situation du Cameroun par rapport à la CAN 2019 et 2021 ? Et le festin de revanches de Monsieur Ahmad Ahmad.

Qui est Ahmad Ahmad ?
Ahmad Ahmad est un Malgache. Il a été joueur de football avant d'être entraîneur de football. À partir de 2003, il est président de la Fédération malgache de football. Une fonction qu'il cumule avec d'autres activités politiques. Donc c'est un véritable passionné du football. En Janvier 2017, ce sera donc, avec une douleur immense qu'il va apprendre que la CAN des moins de 17 ans a été retirée à Madagascar par la CAF de Issa Hayatou au profit du Gabon qui l'a accueilli en 2018. Une douleur qui va le décider à se lancer avec une détermination féroce dans une mission de revanche: Déboulonner Issa Hayatou qui est à la tête de la CAF depuis 1988.

Quelle est la situation du Cameroun par rapport a la CAN 2019.
La CAF (Confédération Africaine de Football) est une organisation internationale qui a des règlements intangibles, applicables à tous les pays signataires, de façon égalitaire, quels que soient les desiderata de son président ou la puissance corruptrice d'un des pays membres. Ce qui veut dire que :
- La CAN 2019 a été retirée au Cameroun
- L'article 92 de la CAF stipule que les sanctions doivent être appliquées au Cameroun.
- Et ces sanctions seront appliquées au Cameroun.
Pour bien comprendre cette logique, essayons de relire l'article 92 de la CAF qui stipule que si un pays, qui a obtenu l'organisation du tournoi final de la Coupe d'Afrique des Nations, se désiste ou se fait retirer l'organisation, il lui sera infligé, outre les sanctions disciplinaires, une amende selon le barème suivant:
- 92.1. Retrait notifié deux ans ou plus avant la date du tournoi final : amende de cent mille (100 000) dollars US.
- 92.2. Retrait notifié moins de deux ans avant la date du tournoi final : amende de trois cent mille (300 000) dollars US.
- 92.3. Retrait notifié moins d'un an avant la date du tournoi final : amende de cinq cent mille (500 000) dollars US et suspension à la prochaine édition de la CAN de son équipe nationale A, sans tenir compte de l'édition concernée.
- 92.4. Retrait notifié moins de six mois avant la date du tournoi final : amende d'un million (1,000,000) de dollars US, et ce pays s'acquittera, également de la réparation de tous les préjudices moraux et financiers subis par la CAF et par les participants. Son équipe nationale A sera aussi suspendue pour les deux prochaines éditions de la CAN, sans tenir compte de l'édition concernée.
Donc, selon cet article, si la culpabilité du Cameroun est établie, Cameroun serait sous le coup de l'article 92, alinéa 3. C'est-à-dire que voici ce qui nous attend dans son intégralité :
- Le Cameroun perd la CAN 2019
- Le Cameroun va payer 500 000 dollars US
- Le Cameroun est automatiquement éliminé de CAN 2019 puisqu'elle n'organise plus.
- Le Cameroun sera suspendu à la prochaine édition de la CAN en 2021.

Le festin de revanches de Monsieur Ahmad Ahmad
Nous allons maintenant voir en 10 points comment Mr Ahmad Ahmad dans sa mission va profiter de cette situation calamiteuse du Cameroun pour s'offrir un festival de revanches en forme de feux d'artifices.
1- Le 16 mars 2017, Mr Ahmad Ahmad réussit un tour de force en se faisant élire président de la Confédération africaine de football, face à Issa Hayatou, en poste depuis 1988. Une revanche que Mr Ahmad Ahmad et les Malgaches ont savourée car le souvenir de ce retrait de la CAN 2017 était encore vivace dans la mémoire des Malgaches. Cette victoire était normalement suffisante pour satisfaire Mr Ahmad Ahmad, mais l'ivresse de la victoire va le mettre à l'affut de toutes les opportunités pour satisfaire sa reconnaissance à la ligue du Nord et du Qatar.
2- En 2017, Mr Ahmad va retirer le 5ème Championnat d'Afrique des Nations (CHAN) de football au profit du Maroc qui l'a accueilli en 2018. Le Kenya avait pourtant donné des gages nécessaires mais s'était vu retirer l'organisation. Le Maroc était une priorité pour lui.
3- A la grosse surprise de Monsieur Ahmad Ahmad, le Cameroun va lui offrir un boulevard incroyable qui va l'emmener à dire que "le Cameroun ne pourrait pas organiser une CAN même si elle était à 4 équipes". Il va utiliser cette maxime pour voyager en jet privée vers Etoudi, en s'invitant dans une Campagne électorale, en faiseur de roi dans le pays de Issa Hayatou qui était devenu invisible. Il sortira d'Etoudi avec un pacte juteux qui lui a permis de retirer l'organisation de la CAN au Cameroun après les Elections présidentielles.
4- Novembre 2018 à Accra au Ghana, la CAF va retirer l'organisation de la CAN 2019 au Cameroun pour retard observé dans les travaux et des problèmes de sécurité. Une seconde victoire sur Issa Hayatou.
5- Depuis cette seconde victoire sur Issa Hayatou, Mr Ahmad Ahmad savoure sa joie et souhaite le faire savoir à Mr Issa Hayatou et aux Camerounais, en s'invitant régulièrement sur la chaine « panafricaine » Afrique Media qui ne se souvient même plus qui est Issa Hayatou.
6- Quelques Camerounais avaient fleuré la manœuvre cynique de Monsieur Ahmad Ahmad et avaient conseillé le Cameroun d'aller à la TAS, non pas pour réclamer l'organisation de la CAN, mais pour se protéger contre les sanctions mentionnées ci-dessus, car le Cameroun avait une chance de se protéger contre les sanctions en évoquant le passage de 16 équipes a 24 équipes.
7- Monsieur Ahmad Ahmad va donc porter l'estocade, face à l'ignorance et la cupidité des dirigeants Camerounais, en endormant les Camerounais avec le glissement de dates. Le Cameroun qui souhaitait d'abord aller à la TAS, va s'arrêter et le Jeudi 6 décembre 2018, les autorités camerounaises vont faire leur mea culpa sur le dossier des chantiers de la Coupe d'Afrique des nations "nous ne pouvions pas organiser la Can 2019. Qu'on arrête d'accuser la CAF Search CAF ! C'est à nous de faire une évaluation objective de nos manquements et des dysfonctionnements qui ont conduit à cet échec humiliant pour tirer toutes les leçons" , dit Pierre Bidoung Mpkatt le ministre des sports. Une condamnation officielle.
8- Il faut noter que dans sa mission de reconnaissance, le plan de Mr Ahmad Ahmad était d'attribuer la CAN 2019 au Maroc. Mais cette attribution étant très décriée, la CAN 2019 sera confié à l'Egypte de la ligue du Nord. C'est à partir de cet instant que Mr Ahmad planifie la CAN 2021 pour le Maroc. Et pour y arriver, il met en place le scenario du glissement en jouant sur la solidarité des Francafricains, Ahmad Ahmad savait que les autres pays allaient accepter le glissement. Et ce n'est que dans cette perspective qu'il a attribué la CAN 2021 au Cameroun sachant clairement que le régime médiocre qu'il a contribué à maintenir au pouvoir au Cameroun ne pourra pas être prêt en 2021.
9- Le Cameroun, en acceptant le glissement pour 2021, sans passer par le TAS, tombe dans le double piège de Mr Ahmad Ahmad, à savoir; assumer les sanctions dues au retrait de la CAN 2019 et se préparer à céder la CAN 2021 au Maroc avec au bonus l'acquittement des sanctions qui s'en suivront. Le Cameroun serait alors un tiroir-caisse pour la CAF.
10- La dernière sortie de Mr Ahmad est une forme de contemplation de son plan de vengeance. Mr Ahmad Ahmad n'est ni un avocat, ni un juge au TAS. Le TAS a besoin de preuves et non des arguments. Ce Monsieur se moque des Lions et il sait très bien que si la procédure va jusqu'au bout, la CAF ne pourrait pas l'emporter, c'est pourquoi il bloque la contribution de la CAF. Il mentionne également que les Comores travailleraient pour le Malawi. Si la fédération comorienne venait à l'emporter, le Cameroun payera cash et la boucle sera bouclée pour Mr Ahmad.

Pour conclure, il faut dire que Monsieur Hamadou Abdouraman a de véritable raisons de craindre une débâcle car nous l'avons déjà signalé, ce n'est pas la première fois que l'organisation d'une compétition africaine est retirée à un pays par la CAF.
- Déjà en 1984 pour les mêmes raisons, la CAN qui devait se jouer au Zimbabwe a été finalement confiée à la Côte d'Ivoire. Le Zimbabwe avait été disqualifié.
- En 2017, Madagascar sera doublement pénalisé après le retrait par la CAF de l'organisation de la CAN 2017 pour les moins de 17 ans, au profit du Gabon en 2018. Madagascar avait été disqualifié.
- En 2017 sous l'ère du Malgache Ahmad, le Kenya qui avait pourtant donné des gages nécessaires, s'était vu retirer l'organisation du 5ème Championnat d'Afrique des Nations (CHAN) de football au profit du Maroc qui l'a accueilli en 2018. Le Kenya avait été disqualifié.

Au-delà de ces exemples, ce qui inquiète également c'est l'attitude du gouvernement Camerounais qui se passionne du jeu de la guerre. Aujourd'hui, le Cameroun est un pays en mal de vivre, et malgré son amour pour le football, il est suggéré que le Cameroun s'abstienne de ces compétitions pour guérir ses blessures. C'est justement sur cette option que table Ahmad Ahmad sauf qu'il souhaite en plus que nous payions pour cela.