Sports News of Sunday, 11 February 2018

Source: pdefoot.com

CDC CAF: vers une disqualification de l'adversaire de New Stars?

En déplacement ce samedi pour affronter son homologue camerounais (défaite 2-1) lors du match aller du tour préliminaire de la Coupe des Confederations CAF, le vainqueur de la Coupe de Guinée Equatoriale est accusé de tricherie pour avoir aligné un joueur qui aurait falsifié sa date de naissance. Des révélations compromettantes qui devraient coûter gros au club équato-guinéen puisque la partie camerounaise a porte des réserves de qualification.

En effet, la date de naissance de son milieu de terrain Soumaila Kone qui a disputé la Ligue des Champions en 2016 avec le Racing de Micomiseng est différente de celle avec laquelle il s'est inscrit cette année avec le Deportivo Niefang. La biographie du joueur pour l'édition 2017 de la Coupe des Confederations indique qu'il est né le 27 juin 1997 alors que sa fiche d'inscription lors de la Ligue des Champions 2016 dit qu'il est né le 27 juin 1987, soit 10 ans de moins.

Plus surprenant, les deux registres du joueur avec les différentes dates de naissance apparaissent sur la base de données de la Confédération Africaine de Football, nous révèle notre informateur avec preuve à l'appui. Une actualité qui va certainement remettre sur la table la crédibilité de l'instance dirigeante du football africain sur les données des footballeurs du continent.

Hors mis ce cas de fraude, plusieurs autres cas ont été découverts lors de ce match aller qui a vu New Stars s’imposer 2 buts à 1. Notamment ceux des joueurs d'origine camerounaise qui évoluent au sein de cette formation. On peut citer le gardien Achille Pensy, le défenseur Batinga Eric, ou encore Nanga René Simon, tous d'origine camerounaise, mais qui ont falsifié leur identité. Normalement si on applique les règlements, le Deportivo Niafang doit être disqualifié et suspendu de toutes les compétitions de la CAF pour une durée de trois ans.

Il y a deux ans, un autre club camerounais (UMS ) avait été victime de tels pratiques comme par hasard, contre un club de la Guinée-Equatoriale (Deportivo de Mongomo). La formation de Loum avait présenté l’affaire devant l’instance faîtière du football africain et a obtenu gain de cause. Ce qui lui avait valu une qualification sur tapis vert pour le second tour de la Coupe des Confédérations de la CAF.

En attendant la suite que les instances vont donner à cette affaire rocambolesque, le match retour est prévu dans deux semaines (20 février) en Guinée Équatoriale