You are here: HomeSports2019 11 05Article 475288

Sports News of Tuesday, 5 November 2019

Source: actucameroun.com

Chan 2020: grosse suspicion de fraudes sur les commissions techniques

Alors que le ministre des Sports et de l’Education physique (Minsep) par ailleurs président du Comité d’organisation les installe ce 04 novembre 2019.
Le président du Comité d’organisation du Championnat d’Afrique des nations (Chan) de football au Cameroun, Narcisse Mouelle Kombi procède ce lundi 04 novembre 2019 à l’installation des présidents, vice-présidents et membres des commissions spécialisées du Comité qu’il préside. La cérémonie s’annonce festive. Elle sera surtout courue pour plus d’une raison.

D’abord parce que malgré la faiblesse des compétitions nationales, les contre-performances récentes des équipes nationales et la cacophonie au niveau de certaines instances dirigeantes, les Camerounais restent très passionnés par le football. Ensuite parce que la très médiatique commission de la communication fascine et fait parler d’elle dans nombre de médias. Enfin parce que depuis la désignation des équipes spécialisées, les langues se délient pour dénoncer un calcul pré-bendier.

Depuis donc la désignation le mardi 29 octobre 2019, des présidents, vice-présidents et membres des commissions spécialisées de l’organisation du Chan 2020 au Cameroun, dans les milieux du sport comme au sein du Comité d’organisation, des interrogations fusent: pourquoi a-t-on eu besoin de démanteler le Comité précédent dont les commissions spécialisées avaient acquis des capacités, pour quasiment tout recommencer?


« C’est sympathique et même frénétique de mettre des amis, j’en compte notamment dans la commission de la communication où il y a de nombreux confrères. Mais à la vérité, nous parlons bien de commissions spécialisées. Comment y mettre des gens qui ne savent rien du tout de ce qu’il y a à faire? Je m’interroge seulement à haute voix», se laisse aller le journaliste avis Elessa.

Tour de chauffe

Comme lui, d’autres observateurs avertis estiment que pendant «les préparatifs de la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2021, les différentes formations au Cameroun, en Afrique, auprès de la Caf et parfois en Europe, ont permis aux différentes ressources humaines mobilisées à l’époque, de s’enrichir des acquis. En prenant d’autres aujourd’hui à quelques mois de la compétition, le Chan, présenté comme le tour de chauffe avant la Can, c’est un gros gâchis.»


Et les tenants de cette thèse relèvent que dans la commission marketing par exemple anciennement présidée par Abega Minkala, «on n’a même pas fait du surplace en venant lui coller un président qui n’est pas du marketing, un domaine aussi sensible. Même si l’on peut rétorquer que Abega Minkala est vice-président de cette commission, pourquoi ne l’avoir pas simplement reconduit?»

A ces interrogations, on peut répondre par le désir de contrôle total sur ces démembrements dans lesquels on note également un fort retour de has been jugés plus dociles et sans enjeux ni ambitions. Dont on pourrait très facilement tordre le bras au moment de la récolte des fromages et des rétro-commissions qu’affectionne cet univers. Bien plus, dans le cas de la commission de la billetterie, Narcisse Mouelle Kombi nomme son cher du secrétariat particulier, Eric Wiydorla Binfon avec pour qualification technique: «homme de confiance».

Il se dégage deux ou trois autres choses de ces nominations dont on reparlera. La première est que qu’il y a calcul clair: les marchés encore non attribués ou ceux à problème que le ministre des Sports et de l’Education physique veut contrôler. La seconde est qu’aucun observateur du dossier ne comprend pourquoi la Taskforce a laissé faire. Surtout en ce moment où des sources font état de la très mauvaise qualité des relations entre «dieux» de la Taskforce et le ministre des Sports et de l’Education physique.

Technique de l’embuscade

Il pourrait donc s’agir de la technique de l’embuscade si jalousement usitée dans l’administration camerounaise. En tout cas, dans les 15 commissions chargées de l’organisation de ce grand rendez-vous de football continental, on a notamment la commission finances, douanes et assurances, présidée par Jerry Naah Tanjoh. Le transport et la logistique ont pour président Gerard Marie Messina. La billetterie échoie à Eric Wiydorla Binfon, la communication par Abel Mbengue Moussi. Le marketing par Bruno Bekono Mvongo. Cependant que le diplomate Alain Titus Biloa Tang est chargé de l’accueil et protocole.

L’hébergement et la restauration ont pour président Taibe Ngaba, le directeur des entreprises touristiques au ministère du Tourisme et des Loisirs. A la tête de la commission médicale on retrouve Elie Claude Nji-toyap Ndam. La présidence de la commission de la sécurité est assurée par un représentant du ministère de [‘Administration territoriale (Minât). Alors que la mobilisation et le volontariat sont présidés par Daniel Nguele Ngoa. Tout à côté, l’animation et les manifestations culturelles seront assurées sous le regard d’Edmond Minye Ebal.

Carl Enow Ngachu s’occupera de la compétition. Tandis que les infrastructures sont présidées par François Félix Ewane. La commission de télécommunications et Tic est de son côté présidée par Robert Alabatena, et enfin la commission traduction et interprétation présidée par Antoine Bousomog. Les nominations se sont poursuivies mercredi, 30 octobre 2019. D’après des analyses, on retrouve de jeunes dynamiques dans les sous-commissions. On cite par exemple, Arsène Onana et Dania Ebongué dans la sous-commission de veille communicationnelle. Mais une autre lecture permet de constater que l’ouverture aux privés est des plus limités. On verra ce beau monde où on retrouve certainement des compétences, au charbon.