You are here: HomeSports2018 11 10Article 450443

Sports News of Saturday, 10 November 2018

Source: pdefoot.com

Equipe Nationale: le drame récurrent des primes

On croirait vivre dans un monde de sport à l’envers, eh bien ça c’est le Cameroun. La question de primes allouées aux joueurs de la sélection nationale est devenue un véritable goulot d’étranglement, un moment de vives tensions qui opposent malheureusement les joueurs et l’administration concernée. Alors que l’on était habitué au bras de fer entre les lions A et l’administration, cette fois-ci, ce sont les lionnes de la même catégorie qui se sont mises en évidence.

LIRE AUSSI: Equipe Nationale: que valent vraiment les Lions Indomptables ?

Les protégées du sélectionneur Joseph Ndoko ont en effet, décliné avec force et vigueur, le déplacement du Ghana si elles n’avaient pas perçu leurs primes impayées de la rencontre flop livrée contre l’équipe de France. Il a ainsi fallu que l’on frôle un mouvement d’humeur pour que, dos au mur, quelque chose soit fait dans ce sens : «Nous avons perçu chacune environ 300 000 mille francs représentant les frais de présence au match qui nous a opposé à la France. C’était notre première exigence. Maintenant nous attendons d’être fixés sur le montant des primes relatives à la Can», a indiqué sous anonymat une joueuse à notre confrère du quotidien Mutations. Une situation qui traduit très bien la gestion opaque et épicière de ces équipes nationales. Sinon comment comprendre qu’a quelques jours d’une compétition d’envergure à l’image de la CAN, l’on en soit encore à discutailler sur les primes non payées d’il y’a plus d’un mois déjà. Est-ce là une manière adéquate de mettre les lionnes dans les meilleures conditions avant le kick off du 17 novembre prochain au Ghana ?

Même si aux dernières nouvelles, le chef du département de la communication de la Fecafoot Parfait Siki a indiqué, pour rassurer et ramener la sérénité au sein de la tanière, qu’en plus des primes du match amical contre la France, qui ont été payées, celles du tournoi Cosafa aussi ont été réglées, la lancinante question du timing reste et demeure une problématique à résoudre une fois pour toutes.