You are here: HomeSports2018 12 10Article 452389

Sports News of Monday, 10 December 2018

Source: press-sport.com

Elections à la FECAFOOT: Mbombo Njoya et Bell doivent être invalidés

Après le grand déballage fait par Samuel Eto'o Fils et Joseph Antoine Bell dans la soirée de dimanche, on ne peut apprendre à personne que les élections du président de la fédération Camerounaise de football sont sérieusement infectées et boutiquées. Des dispositions devraient donc être prises dans l'urgence pour sauver ces élections capitales pour l'avenir du football Camerounais.

Depuis quelques heures, le désenchantement et les grincements de dents sont profonds chez les quelques fans du football Camerounais qui croyaient encore que l'élection du président de la fédération Camerounaise de football prévue dans quelques jours sera le remède rêvé pour sortir le foot national du coma. Ces derniers n'ont plus que leurs yeux pour pleurer le sort de leur sport favori après le spectacle offert par Samuel Eto'o Fils, soutien de Seidou Mbombo Njoya et Joseph Antoine Bell dans la nuit de dimanche.

LIRE AUSSI: Les étranges révélations de Joseph Antoine Bell sur Samuel Eto’o

Il n'y a nul doute désormais que nous allons tout droit vers des élections infectées et boutiquées dont les enjeux n'ont rien à voir avec le football. Dommage que depuis tant d'années de crise et de léthargie, le football Camerounais demeure l'exutoire des passions exacerbées et un foyer d'intérêts égoïstes.

Dans un contexte normal, les candidats impliqués dans ce lobbyisme affairo-maffieux et pernicieux devraient être écartés urgemment afin d'assainir cette échéance dont les enjeux sont on ne peut plus importants pour l'avenir du football Camerounais. Ces enjeux sont trop capitaux pour voir Seidou Mbombo Njoya et Joseph Antoine Bell jouir d'une impunité après le spectacle de désolation que nous venons de vivre.