You are here: HomeSports2019 10 27Article 474770

Sports News of Sunday, 27 October 2019

Source: afrikmag.com

Mondial U17: Etienne Eto'o brise le silence sur sa non-sélection

Alors qu’Etienne Eto’o, fils du légendaire footballeur camerounais Samuel Eto’o, avait passé deux semaines intenses de préparation avec les Lionceaux en vue du mondial brésilien qui se tiendra du 26 octobre au 17 novembre 2019, le jeune sociétaire du club de Majorque n’a pas été retenu parmi les 21 joueurs camerounais pour le mondial des U-17.

La raison avancée par le sélectionneur Thomas Libiih, est que le jeune Etienne n’a pas été formé au Cameroun. A cet effet, un décret du chef de l’Etat interdit de sélectionner tout jeune joueur des U-17 n’ayant pas été formé au Cameroun.

Le rêve du jeune Eto’o de participer à cette phase finale de la Coupe du Monde des U-17 a donc été brisé. Interviewé par nos confrères de Lebledparle, il a bien voulu réagir à ce sujet:

« Ce mois devait être l’un des plus beaux de ma vie grâce à l’opportunité unique qui m’avait été donnée de disputer une Coupe du monde. Ce rêve, celui de tous les jeunes joueurs, s’est présenté plus tôt que prévu. Beaucoup d’entre vous pensent que venir ici (au Brésil, ndlr) a été facile mais vous vous trompez. En réalité, c’était compliqué entre la flopée de tests médicaux, les voyages express pour obtenir mon passeport camerounais, les négociations pour obtenir l’autorisation de renouveler mon passeport espagnol afin de pouvoir entrer au Brésil, l’entraînement spécifique, la peur de me blesser et de jouer. J’ai été confronté à énormément de stress pour être fin prêt à disputer cette Coupe du Monde. Le dernier jour, mon voyage vers une nouvelle étape de ma vie semblait se dessiner. Je me suis envolé de Majorque pour Paris puis direction Brésil. J’ai rencontré de nouveaux coéquipiers qui voyageaient avec le même enthousiasme.

Nous sommes arrivés à notre destination. Nous avons commencé à nous entraîner et peu après, nous avons disputé le premier match amical au cours duquel j’ai eu l’occasion de marquer un but dès mon entrée en jeu. Je me sentais bien. J’étais convaincu que cette opportunité pourrait s’avérer très importante dans ma vie après 13 ans de football. Mais ce que nous ne savions pas, mes 5 coéquipiers européens et moi-même, c’est qu’à cause d’un décret présidentiel (que je respecte mais que je préfère ne pas commenter), nous ne disputerions pas la Coupe du monde. Je vais vous avouer que cela a été très dur mais grâce au soutien que nous nous sommes donné mutuellement, nous avons réussi à commencer à tourner la page. Je tiens à remercier principalement ma mère pour tout ce qu’elle a fait pour moi et pour tout le soutien qu’elle m’a apporté, à ma famille en général, à mes amis et à toutes les personnes qui ont pris quelques minutes pour m’envoyer des messages de soutien. C’est un honneur pour moi d’avoir représenté le Cameroun tout au long de ces deux semaines. Je tiens à dire un grand merci à la Fédération de m’avoir convoqué et au staff technique » , confie Etienne Eto’o à nos confrères.