You are here: HomeSports2018 12 22Article 452972

Sports News of Saturday, 22 December 2018

Source: koaci.com

Organisation CAN 2021: nouvelle sortie de Ahmad Ahmad

Après le retrait au Cameroun de l’édition 2019, le feuilleton sans fin de l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2021, se poursuit.

Dans un communiqué de presse rendu public vendredi, la Confédération africaine de football (CAF) dit avoir demandé au Cameroun d’organiser la Can 2021, «A la demande de la CAF, le Cameroun a officiellement accepté d’abriter l’édition de 2021 à travers un courrier adressé à la CAF et signé par le Chef de l’Etat camerounais, Monsieur Paul Biya. Le Président de la CAF exprime sa gratitude au Président Biya pour sa grande compréhension », lit-on dans le communiqué de presse.

LIRE AUSSI: FECAFOOT: Seidou Mbombo fait les yeux doux à Bidoung Mkpatt

Le communiqué de la CAF souligne également le « caractère injuste et dénué de fondements de nombreuses interprétations diverses et variées », qui circulent depuis deux semaines sur internet et dans les médias.

« Depuis deux semaines au moins une vive campagne de désinformation et de dénigrement de la Confédération africaine de football est orchestrée et tend à faire croire que les décisions prises lors du dernier Comité Exécutif du 30 Novembre 2018 à Accra (Ghana) ne procèdent pas d’une ligne basée sur la stricte application des textes et règlements en vigueur », dénonce avec vigueur le communiqué de presse.

« La CAF, n’entend guère s’immiscer dans ce débat qui ne reflète absolument pas la vérité et encore moins s’engager dans des polémiques stériles. Ainsi le Président de la CAF ne se reconnaît pas dans les propos qu’une certaine presse lui prête depuis un moment à propos de la CAN 2021 », indique le dernier communiqué de la CAF.

LIRE AUSSI: Retrait de la Can au Cameroun: voici ce qui s'est réellement passé à Accra

La nouvelle sortie de la CAF ne sera pas appréciée à Abidjan. Les autorités ivoiriennes dont le pays est candidat pour abriter l’édition 2021 de la CAN, ont en effet saisi le Tribunal arbitral du sport (TAS) pour contester les décisions prises le 30 novembre dernier à Accra au Ghana.