You are here: HomeSports2020 03 18Article 499456

Sports News of Wednesday, 18 March 2020

Source: actucameroun.com

Report du CHAN 2020: comment Ahmad Ahmad a driblé Mouelle Kombi


Click to read all about coronavirus →

Du 17 au 19 mars 2020 dans la localité de Batouri (Région de l’Est), des journalistes participent à un atelier de formation aux techniques d’investigation sur la légalité, la fraude et la corruption dans le secteur minier au Cameroun.

Peur sur la ville ! Ce n’est pas le titre d’un film d’horreur. Mais, plutôt la psychose qui s’empare des populations depuis la confirmation de nouveaux cas d’infection. «Je voudrais malheureusement annoncer l’enregistrement de 5 cas supplémentaires à Yaoundé au Cameroun, portant ainsi à 10 malades dans notre pays. Chacun de nous peut arrêter la circulation de ce virus en prenant des mesures de distanciation prescrites», tweete le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie, le 17 mars 2020. La veille, lundi 16 mars, un dernier bilan établi par l’Organisation mondiale de la Santé fait état de plus de 175.530 cas d’infection et au moins 7.007 morts enregistrés dans le monde depuis la découverte du premier cas de coronavirus en novembre 2019 à Wuhan en Chine.

L’heure est donc à la plus grande vigilance dans le monde. Pourtant, le ministre des Sports et de l’Education physique (Minsep) reste insensible. Narcisse Mouelle Kombi néglige ainsi les dangers que fait peser cette pandémie sur le Cameroun. Dans une lettre adressée le 14 mars 2020 au secrétaire général de la Confédération africaine de football (CAF), avec pour objet «Acceptation de toutes les délégations de la CAF, y compris celles venant de l’Europe pour le Chan», le Minsep essaye d’opérer un passage en force, malgré l’augmentation du nombre de personnes contaminées: «Considérant qu’aucune mesure de fermeture des frontières n’a été prise à ce jour par le gouvernement camerounais, j’ai l’honneur de vous faire connaître que le comité d’organisation local (Cocan) du Chan Total Cameroun 2020 est prêt à accueillir toutes les délégations annoncées par la CAF pour la participation à la phase finale du tournoi».

Cocan

En outre, «le Cocan n’exclut pas les délégations venant des pays non africains, spécifiquement de l’Europe, pour les nécessités de la bonne organisation du Chan», fait savoir le Minsep. Il ajoute: «En fonction des mesures sanitaires de contrôle au niveau des aéroports et autres points d’entrée, des personnes déclarées asymptomatiques feront l’objet d’un suivi minutieux dans l’exercice de leurs activités respectives. Les différentes équipes et délégations pourront ainsi participer librement à la compétition en tenant compte du dispositif sanitaire mis en place par le gouvernement camerounais.»

Les 5 et 6 mars 2020, les autorités camerounaises avaient déjà envoyé à la CAF deux correspondances relatives aux dispositions médicales prises pendant le Chan Total 2020 pour la prévention, le contrôle et la prise en charge du Coronavirus (Covid-19). Tout semblait donc aller pour le mieux au sein du Cocan. Que non ! Puisqu’au cours d’une session extraordinaire de cette instance, le 17 mars, à Yaoundé, soit à peine 72 heures après avoir donné toutes les assurances sur la bonne tenue de la compétition, Narcisse Mouelle Kombi fait un rétropédalage. Un communiqué signé de ce dernier renvoie sine die le Chan. Les participants à cette réunion, après avoir fait le point de la situation exceptionnelle née de la pandémie, ont identifié des risques majeurs et relevé de multiples contraintes opérationnelles.

Confinement

Au rang desquelles: le confinement des populations dans de nombreux pays, qui limite le regroupement des équipes, des officiels et des supporters; la fermeture des frontières et l’arrêt des liaisons aériennes entre de nombreux pays qui rendent difficiles les déplacements des délégations; les mesures de mise en quarantaine imposées dans divers cas; l’instabilité de la situation épidémiologique dans la grande majorité des pays qualifiés pour le Chan.

«Au regard de toutes les considérations critiques liées à cette urgence de santé publique internationale, constitutive d’un cas de force majeur, un réaménagement du calendrier de la compétition apparaît nécessaire. Aussi, conformément aux directives de la très haute hiérarchie ainsi qu’au plan de riposte gouvernemental contre la pandémie, et d’un commun accord avec les autorités de la Confédération africaine de football, le principe du report du Chan Total Cameroun 2020 à une période plus propice a été retenu. Dans cette perspective, les nouvelles dates de la compétition seront arrêtées en fonction de l’évolution de la situation et communiquées en temps opportun», précise Le Minsep.

En raison de la pandémie du Coronavirus, les instances continentales ont pris la décision qui s’imposait. Le comité d’urgence de la Caf de son côté fait aussi le choix de reporter la compétition «jusqu’à nouvel ordré». Selon un communiqué rendu public le 17 mars, l’administration de la CAF proposera les nouvelles dates potentielles en temps voulu et en fonction de l’amélioration de la situation. Le Maroc et le Rwanda, deux pays qualifiés avaient déjà annoncé qu’ils ne participeraient pas à ce tournoi. La CAF a également décidé vendredi d’agir par mesure préventive.

Tel que mentionné dans le communiqué de presse, «la CAF estime que l’organisation des matches éliminatoires de la CAN Total 2021 né peut être assurée convenablement. En conséquence, elle décide du report des matchs des 3e et 4e journées à une date ultérieure.» Alors que le championnat d’Europe des Nations initialement est décalé d’un an et se tiendra finalement du 11 juin au 11 juillet 2021. Plusieurs compétitions sont à l’arrêt et ne reprendront que si la situation s’améliore..»

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.