You are here: HomeSportsBasketball2019 06 03Article 464198

Basketball of Monday, 3 June 2019

Source: press-sport.com

Raptors-Warriors: Siakam et les siens se ratent de justesse

Battus (109-104), les Raptors et Pascal Siakam pourront avoir des regrets. Dans un match fou marqué par de multiples rebondissements, ils ont subi la loi du fameux 3ème quart-temps de Golden State. Alors qu’ils auraient pu faire la différence avant.

30.000 personnes au Jurassic Park, 20.000 dans la Scotiabank Arena, le premier ministre canadien Justin Trudeau dans la salle et une ambiance absolument énorme : tout était réuni pour que les Raptors s’envolent pour la Californie avec une avance de 2-0. Tout, sauf le consentement de Warriors pourtant bousculés.

Mal à l’aise sur l’entame de match, les hommes de Steve Kerr ont été portés par le seul Klay Thompson ou presque. Gêné et loin d’être à 100% sur le début de la partie, Steph Curry a commencé la soirée à 0/6 au shoot, tandis que les Raptors récitaient leur jeu, au point de passer la barre des 10 points d’avance durant la première mi-temps, donnant l’impression de largement survoler les débats.

C’est à une minute du 30 du terme du premier acte que la colère des Warriors s’est déchaînée et que la foudre a frappé de toutes parts. Les Dubs ont d’abord recollé à seulement 5 points lors du retour aux vestiaires. Un véritable miracle.

Ils ont ensuite pris les commandes du match lors d’un troisième quart-temps d’exception, marqué par un run paranormal, pour ne plus jamais les lâcher. Et puis quand Steph Curry joue comme ça, difficile de rivaliser…

Klay Thompson est sorti sur blessure en fin de match, tandis que les Raptors ont perdu Kyle Lowry après sa 6ème faute. Toronto a alors recollé en fin de match, s’offrant le droit de rêver après un 10-0 (101-106 à 50 secondes du terme). Mais Andre Iguodala a tué le match :

Curry termine le match avec 23 points et Thompson 25. Le backcourt des Splash Bros a été secondé par un Quinn Cook qui a répondu présent durant le fameux run, avec 9 précieux points. De Marcus Cousins est également une énorme satisfaction (11 points, 10 rebonds, 6 passes), et Draymond Green a fait du Draymond Green (17 points, 10 rebonds, 9 passes).

Côté Raptors, Pascal Siakam n’a pas su rééditer son énorme performance du Game 1, terminant avec 12 points. Le 34-14 de Kawhi Leonard et les 17 unités de Fred VanVleet n’auront pas suffi.

Un partout balle au centre, donc, alors que la série va s’installer à Oakland pour les Games 3 et 4. Et les Warriors ont dans leur valise ce qu’ils étaient venus chercher : l’avantage du terrain.