You are here: HomeBusiness2019 02 06Article 455672

Business News of Wednesday, 6 February 2019

Source: investiraucameroun.com

80% de la demande de produits en bois est satisfait par le secteur informel

Les consommateurs d'ouvrages en bois au Cameroun se ravitaillent majoritairement dans l’informel. C’est du moins ce que révèle une étude du Centre pour la recherche forestière internationale (CIFOR), citée dans le dernier rapport de l’Organisation internationale des bois tropicaux (OIBT) sur le marché du bois dans le monde, sur la période allant du 16 au 31 janvier 2019.

« Une grande partie de la demande intérieure en produits du bois (est) satisfaite par le secteur informel, moins de 20% de la demande intérieure étant fourni par des scieries de taille industrielle, même sur les marchés urbains », précise l’étude, révélant implicitement que plus de 80% de cette consommation se fait auprès des opérateurs informels.

LIRE AUSSI: Baisse des exportations du bois camerounais vers le Canada

Cette réalité, selon les experts, est une porte ouverte à l’exploitation illégale des forêts, au même titre que cette négligence gouvernementale, qui consiste à ne pas s’assurer de la légalité du bois utilisé pour la réalisation de ses propres ouvrages.

En effet, souligne l’étude du CIFOR, « il est rare que la légalité des sources soit une exigence pour les achats du gouvernement ».