You are here: HomeBusiness2019 04 15Article 460919

Business News of Monday, 15 April 2019

Source: agencecamerounpresse.com

Barrage de Memve’ele: les premiers MW seront disponibles dès le 16 avril

L’annonce est du ministre de l’eau et de l’énergie Gaston Eloundou Essomba. C’est à la faveur de sa visite de travail dans la région du Sud les 15 et 16 avril prochain qu’il dirigera à la cérémonie d’injection des premiers 80 MW dans le réseau interconnecté Sud.

Dans le communiqué radio presse qui annonce cet événement, il est précisé que le ministre de l’eau et de l’énergie effectuera une mission de suivi et d’évaluation du barrage hydroélectrique de Mekin, dans l’arrondissement de Meyomessala le lundi 15 avril 2019.

Dans la suite, Gaston Eloundou Essomba supervisera le mardi 16 avril, la mise sous tension du barrage hydroélectrique de Memve’ele à Nyabizan. A travers la mise sous tension de fonctionnement du Barrage de Memve’ele, le réseau interconnecté Sud desservant les régions Centre, Sud, Littoral, Ouest, Sud-Ouest et Nord-Ouest connaîtra une amélioration significative de l’offre d’énergie qui viendra atténuer les difficultés actuelles de populations desservies par ce réseau.

C’est un total de 80 MW qui sera ainsi injecté dans le réseau électrique du système interconnecté Sud. Mais quelle peut bien être l’apport de 80 MW dans le besoin en électricité des ménages camerounais ? Difficile à croire. Toutefois, il faut saluer les efforts consentis jusqu'ici.

Les dernières évaluations du chantier montrent que le premier kilowatt d’énergie électrique sera injecté dans cette ligne dès le mois d’avril. Au moins 80 KW d’énergie sera disponibles à Yaoundé. La ligne de 175 km allant de Nyabizan à Ebolowa est achevée. Seule la ligne allant d’Ebolowa à Yaoundé en passant par le poste de Mbalmayo, était encore en construction. Entre Ebolowa et Mbalmayo, le corridor choisi pour la ligne traverse certaines zones habitées. Pour ne pas avoir à gérer des procédures d’indemnisation, qui pourraient prendre du temps, l’une des options envisagées est de louer les parcelles de terrain qui pourraient être sollicitées.

Pour gagner en temps la coordination du projet Memve’ele a décidé de mettre les bouchées doubles en s’accordant avec Electricity Development Corporation (EDC) pour mettre à contribution les infrastructures du Projet de renforcement et d’extension des réseaux électriques de transport et de distribution (Preretd). Piloté par EDC, bien avant la signature des concessions de la Sonatrel, l’un des volets de ce Projet concerne la construction d’une ligne électrique haute tension de 90 kv entre Mbalmayo (région du Centre) et Ebolowa (chef-lieu de la région du Sud) ; et d’un poste de transformation aux caractéristiques suivantes, 90/30/15 kV toujours à Ebolowa. A Mbalmayo, les ressources du Preretd vont également permettre l’extension du poste 90/30 kV. Le choix, concernant la ligne de transport de l’énergie de Memve’ele, est de créer des points de jonction de cette dernière avec ce qui avait été envisagé par le Preretd.